Nigeria / Enlèvement de plus de 300 filles : une rescapée décrit les faits

La semaine dernière, plus de 300 filles ont été enlevées par des hommes armés dans l’Etat de Zamfara au Nigeria.

Masauda Umar a été témoin de cette effroyable scène et a échappé au sort subi par les autres filles en se cachant sous son lit.

« Nous étions dans l’un des dortoirs et les bandits sont arrivés. Ils sont venus au foyer de Safiya, ils ont commencé à frapper à la porte principale et la matrone a ouvert la porte. Ils ont demandé qui était la responsable de maison et elle a dit qu’elle était à l’intérieur », raconte Masauda Umar.

« L’un des bandits a tiré la responsable de maison par la main, l’a giflée et lui a demandé de partir. Puis les bandits ont demandé à tout le monde d’entrer dans le foyer. Ils ont poursuivi certaines personnes et demandé à d’autres de partir, et ils sont allés vers notre chambre et ont frappé à la porte. Nous avons ouvert et ils ont demandé la responsable de maison, mais tout le monde s’est tu. Je sortais de la chambre lorsque j’ai rencontré quelqu’un. J’ai couru me cacher sous mon lit. J’ai peur de retourner à l’école à cause de ce qui s’est passé. Ça m’a vraiment fait peur, mais j’y retournerai si le gouvernement s’attaque à l’insécurité », a-t-elle poursuivi.

Ce nouvel enlèvement rappelle en effet celui des 344 garçons de Katsina en décembre dernier qui furent heureusement secourus par un grand déploiement de forces militaires.

Avec Africanews

Plus d'articles
Tottenham : le club le plus efficace de la Premier League ?