Tanko Timati

Au Nigeria, n’importe quelle personnalité, quel que soit son statut, peut faire l’objet de poursuites judiciaires en cas de fautes. C’est ce qui est arrivé à Walter Onnoghen, le président de la cour suprême du Nigeria qui a été inculpé samedi pour ne pas avoir déclaré tous ses avoirs bancaires.

Nigeria : le président de la cour suprême inculpé pour cette raison
Walter Onnoghen

Le plus haut magistrat du pays a été interpellé pour avoir dissimulé une partie de ses avoirs bancaires. Dès ce lundi, il pourrait probablement comparaître devant trois juges du tribunal chargé du code de conduite (CCT) pour s’expliquer.

D’après le porte-parole du tribunal du code de conduite, Ibraheem Al-Hassan, le Président de la cour suprême serait propriétaire de divers comptes bancaires en dollars et livres sterling.

Compte tenu des circonstances, le gouvernement fédéral lui a demandé de quitter ses fonctions.

Ces poursuites font suite à la plainte d’un groupe de la société civile dénommé ARDI (anti-corruption and Research-Based Data Initiative) devant le Tribunal du code de déontologie qui l’accusait d’avoir effectué des transactions illégales à partir ces comptes bancaires.