Nigeria-Scandale : des prostituées violées par les policiers suite à leur arrestation

Des policiers nigérians sont accusés d’avoir violé des dizaines de prostituées suite à leur arrestation à Bénin City, dans le sud du pays.

Près de 70 filles ont été arrêtées à Bénin City les 17 et 26 avril dernier dans des boites de nuit, des bars à strip-tease, des hôtels lors de deux raids de la police nigériane sous  prétexte qu’elles se prostituaient.

Certaines affirment avoir été violées par les forces de sécurité.

«Vers 21 h 30 ou 22 h 00, je marchais pour rentrer chez moi quand la police m’a arrêtée, m’accusant d’être dehors tard. Ils m’ont demandé de payer 4.000 nairas soit 10 euros, mais je n’avais pas d’argent sur moi», a raconté l’une des victimes qui dit être maquilleuse de profession.

«Ils m’ont emmenée dans des fourrés, derrière un bâtiment. Ils étaient quatre. Ils m’ont molestée, et pendant que trois me maintenaient de force, l’un d’entre eux m’a violée, sans préservatif», a t-elle ajouté.

Lundi, le tribunal d’Abuja avait condamné 27 jeunes femmes, arrêtées le mois dernier, à un mois de prison avec sursis et à une amende de 3.000 nairas (7,4 euros) pour prostitution.

La prostitution est un véritable fléau au Nigeria. Chaque année, des milliers de Nigérians victimes de la traite des êtres humains, sont envoyés à l’étranger, notamment en Europe. 97 % de ces victimes sont des femmes et 77 % sont victimes d’un trafic sexuel.

En janvier, les autorités maliennes avaient décidé d’ouvrir une enquête sur 20 000 jeunes filles nigérianes, forcées à se prostituer dans les mines artisanales.

Plus d'articles
Le Bayern Munich dévoile son maillot third pour 2020-21