Une fête de baptême a viré au drame le dimanche soir dans un village situé dans le centre du Nigeria, en proie à des violences opposant agriculteurs et éleveurs.

La scène fait état de 16 morts et 14 blessés après une attaque d’hommes armés dans le village de Numa, où vivent des membres de l’ethnie Mada.



Selon la police locale, les hommes armés non identifiés ont ouvert le feu sur des gens lors d’une fête de baptême.

D’après les témoins, un groupe d’hommes armés identifiés comme étant des éleveurs peuls, était arrivé trois heures après le crépuscule pour rejoindre la fête avant d’ouvrir le feu sur les invités.

Parmi les victimes figure, les parents et leur nouveau-né ainsi qu’une femme enceinte.

Le centre du Nigeria est régulièrement le théâtre d’affrontements sanglants entre agriculteurs chrétiens et éleveurs peuls musulmans. Le cycle sans fin d’attaques et de représailles pour le contrôle des ressources naturelles. Le centre du Nigeria, la zone la plus fertile du pays est désormais le carrefour de ces luttes qui deviennent de fait communautaires.