Norman Thavaud : accusé de racisme et de misogynie, il s’explique

Une séquence du récent spectacle de Norman Thavaud, “Le spectacle de la maturité”, a fait parler d’elle sur les réseaux sociaux. Dans le sketch, le YouTubeur de 33 ans évoque notamment le prochain volet des aventures de James Bond, dans lequel un personnage féminin (interprété par l’actrice Lashana Lynch) reprendra le célèbre matricule de 007.

“Le prochain personnage de James Bond, Agent 007, sera incarné par une femme renoi”, lance Norman sur scène. “Est-ce qu’on n’est pas en train d’aller trop loin dans la lutte contre le racisme ? My name is Bond. Fatoumata Bond. Non, ça ne va pas du tout. Je ne suis pas d’accord, ok ? James Bond, c’est un personnage, on l’aime comme ça, vous l’aimez comme ça. On ne peut pas le changer du jour au lendemain pour un quota”.

Cette blague a fait réagir sur les réseaux sociaux, où de nombreux internautes ont fait part de leur indignation. Face aux critiques, Norman s’est expliqué ce lundi 28 décembre dans sa story Instagram. “Je voulais revenir sur une blague de mon spectacle qui, clairement, est mal passée. Elle a choqué certaines personnes et c’était pas du tout le but, donc je tiens sincèrement à m’en excuser”, a-t-il déclaré.

“Je n’ai jamais voulu me moquer du prénom Fatoumata. Je parlais des studios de cinéma américains qui parfois, pour se donner bonne conscience, se la jouent antiracisme de façade, voilà. Mais c’était mal amené, c’était maladroit. Ce n’était pas une bonne idée, je n’aurais pas dû la faire, vraiment, je regrette”.

Il juge toutefois que les accusations de racisme sont “malhonnêtes”. “Dans ce spectacle, je parle du privilège blanc, de la culpabilité blanche, de mes potes rebeu qui passent leur temps à se faire contrôler, des inégalités salariales (…) bref, la liste est longue”, a-t-il ajouté, avant de conclure : “Le contenu du spectacle ne laisse planer aucun doute sur le fond de ma pensée et sur la sincérité de mon engagement antiraciste”.

Similaires