>

“Nous devons encore lui rappeler qui est le Real Madrid” ; Florentino Pérez hausse le ton contre le président du PSG

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Florentino Pérez a gardé pour la fin de son discours le thème de la Superliga. Le président du Real Madrid a critiqué l’UEFA, la Liga et l’ECA, en particulier Al Khelaifi, président du PSG et de l’ECA qui est devenu l’un des grands critiques de la Super League.

“Pour résoudre un problème, il faut reconnaître qu’il existe. Ce n’est qu’ainsi que des solutions peuvent être recherchées. Notre sport bien-aimé est malade, perdant son leadership en tant que sport mondial. Les jeunes s’y intéressent de moins en moins, une tendance à inverser avant qu’il ne soit trop tard.

Les nouvelles générations préfèrent d’autres émissions, comme les plateformes en ligne ou les jeux vidéo. Ils demandent un produit de qualité que le football ne donne pas, car les compétitions actuelles n’attirent pas… jusqu’aux phases finales. Dans le plus grand respect des ligues nationales, les grandes ligues européennes doivent proposer des matchs tout au long de l’année ; des matchs qui ramènent les jeunes”, a commencé Florentino Perez.

“Nadal et Djokovic ont joué 59 fois… est-ce ennuyeux ? Cependant, Madrid et Liverpool ne se sont rencontrés que neuf fois en 67 ans. Quel est l’intérêt de priver les fans de ces matches ? Si les règles du football avaient été extrapolées à d’autres sports, nous aurions à peine vu Nadal et Federer trois fois au cours de toutes ces années”, a-t-il ajouté.

Florentino Perez a ensuite envoyé un message à Al Khelaifi. « La Superliga ne serait pas une compétition fermée, car elle aurait 25% de ses places ouvertes. Le président de la CEA a déclaré que Madrid avait peur de la concurrence ; nous devrions encore rappeler au président de l’ECA qui est le Real Madrid », a déclaré le président du Real Madrid, ce qui a provoqué une ovation debout de la part des participants.

Certains se sont levés et ont chanté « nous sommes les rois de l’Europe ».