« Nous sommes outrés de voir qu’un jeune président français aille trinquer avec des septuagénaires décriés et vomis par le peuple », Guillaume Soro

Au cours d’une récente interview accordée aux journalistes français, Guillaume Soro tacle de nouveau Alassane Ouattara et à Emmanuel Macron.

Il s’est prononcé sur le sentiment anti-français en Afrique dont Emmanuel Macron a fait cas.

Côte d’Ivoire : les avocats de Guillaume Soro se prononcent après le verdict de la Cour de cassation

« On nous parle d’un certain sentiment anti-français en Afrique. Il n’y a pas de sentiments anti-français en Afrique », a déclaré Soro répondant ainsi aux propos d’Emmanuel Macron, qui a pointé un ‘supposé sentiment anti-français’, dans certains pays africains.

« Les Africains, qui sont de plus en plus jeunes, le leadership africain de plus en plus jeune, nous sommes outrés de voir qu’un président de la République de France, jeune, aille trinquer avec des septuagénaires décriés et vomis par le peuple », s’est indigné Soro.

« Et comme ils sont à 80 % vomis dans leur pays, si vous venez trinquer avec eux, vous voulez qu’on vous aime pour cela ? », a-t-il poursuivi.

Alassane Ouattara : « Guillaume Soro, c’est mon fils et il a beaucoup appris à mes côtés » (vidéo)

« L’Afrique a besoin d’un nouveau leadership et c’est ce nouveau leadership que nous voulons incarner parce que ce n’est pas monsieur Ouattara qui est l’avenir de la Côte d’Ivoire. Il a aussi essayé de faire un troisième mandat anticonstitutionnel et aujourd’hui, il veut une dévolution du pouvoir de façon monarchique, ce que nous n’accepterons pas », a martelé Soro.