Tanko Timati

Le Togo produit 40.000 tonnes de poissons par an, il en importe 60.000 autres pour combler le déficit annuel.

État d’avancement des travaux, photo prise en novembre 2018

Pour réduire cet écart, le gouvernement togolais, avec l’aide du Japon, a lancé la construction d’un nouveau port de pêche en août 2017. Les travaux sont presque achevés et le joyau sera bientôt réceptionné.

Construit sur un espace de plus de 400 m2, ce nouveau port de pêche abritera des quais d’accostage, de repos et de réparation pour la réparation des pirogues.

Ce joyau aura un grand impact sur l’économie togolaise vu sa capacité et les possibilités qu’il offrira aux 22.000 acteurs de ce sous-secteur.

Pour le ministre de la pêche, le Col. Ouro-Koura Agadazi, « ce joyau créera, tout d’abord plusieurs emplois directs et non-directs et permettra de booster les activités dans ce sous-secteur. Les accidents de pirogue en mer pourront aussi être évités ».

Le nouveau port de pêche dispose également des chambres froides qui permettront de produire de la glace sur place et éviter les pertes post-capture. Et « cela va à l’avantage des braves femmes qui travaillent pour non seulement soutenir la sécurité alimentaire, mais éduquer les enfants au niveau de chaque foyer en couvrant les besoins des enfants », a souligné le col. Ouro-Koura Agadazi.

Notons que, selon l’entreprise en charge de la construction de ce port, les travaux seront livrés fin février prochain.