in ,

Nouvel arsenal de lutte contre le trafic des espèces en voie de disparition

Nouvel arsenal de lutte contre le trafic des espèces en voie de disparitionLe Togo poursuit le renforcement de son arsenal de lutte contre la criminalité environnementale à travers l’acquisition d’une boîte à outils d’analyse du consortium internationale de lutte contre la criminalité liée aux espèces fauniques et floristiques.

Un outil technique qui a été présenté aux acteurs impliqués dans cette lutte au cours d’une rencontre tenue ce mercredi 23 septembre au ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières à Lomé.

Pour le Directeur de l’Inspection des ressources forestières, M. Folly Yao Djiwonou, « La présente réunion permettra non seulement aux acteurs de pouvoir s’impliquer dans l’analyse diagnostique du secteur forestier et faunique, mais aussi de formuler des recommandations dans la perspective de l’élaboration d’une stratégie nationale pour la sécurité environnementale au Togo. »

Cet outil acquis après une sollicitation du Togo auprès de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC), permettra à l’Etat « de faire des analyses que ce soient pour des législations, des mesures d’application de la loi en matière de poursuite judiciaire, de prévention ou de sensibilisation. », a expliqué Mme Asma Sainkoudje, Coordinatrice régionale Afrique de l’Ouest et du Centre du programme mondial de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages et des forêts à l’ONUDC.

Il s’agit pour ces responsables à terme, d’agir pour la sauvegarde des ressources naturelles par la répression de l’exploitation illicite des ressources naturelles et surtout celles en voie de disparition et la sensibilisation sur leurs rôles dans l’écosystème.

Bonne fête aux Musulmans

Le fémidom a le vent en poupe