> >

Nuance : Doit-on “amener” ou “apporter” un dossier ?

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

La distinction entre les verbes amener et apporter est de moins en moins observée. Amener est employé indifféremment, quel que soit le complément. Pourtant, chaque verbe a un sens bien précis, qui apparaît de manière évidente.

Visa Schengen : les Algériens auront désormais moins de difficultés

Littéralement, le verbe amener (a + mener) signifie “mener quelqu’un quelque part”. On amène généralement des êtres humains et des animaux. En effet, dans les deux cas, l’“accompagnant” est doté de la capacité de se mouvoir ! Exemples : amener un client à la gare, amener le chien chez le vétérinaire.

Apporter, pour les inanimés

Littéralement, apporter (a + porter) signifie “porter quelque chose à quelqu’un”. On apporte toujours des choses, qu’elles soient matérielles ou immatérielles. Exemples : apporter le dessert, apporter un dossier, apporter de l’aide…

Exception : on “amène” des choses qui peuvent bouger, avancer. Exemple : amener sa voiture chez le garagiste (elle peut avancer seule grâce au moteur).

Chirac et le surnom « 10 minutes douche comprise » : une ancienne conquête dit tout

Et emmener ou emporter ?

Changement de préfixe ! En- (devenu em-) indique que l’on mène ou que l’on porte “avec soi”. Ainsi, vous amenez votre enfant à l’école (vous ne restez pas avec lui) mais vous l’emmenez chez le médecin (vous restez avec lui). De même, à un dîner, vous apportez le dessert (vous l’offrez en arrivant) et vous emportez les restes du repas (vous repartez avec jusque chez vous).

Avec Capital.fr