Saham

La distinction entre les verbes amener et apporter est de moins en moins observée. Amener est employé indifféremment, quel que soit le complément. Pourtant, chaque verbe a un sens bien précis, qui apparaît de manière évidente.

10 mots français que les anglophones emploient pour « faire chic »

GTA

Littéralement, le verbe amener (a + mener) signifie “mener quelqu’un quelque part”. On amène généralement des êtres humains et des animaux. En effet, dans les deux cas, l’“accompagnant” est doté de la capacité de se mouvoir ! Exemples : amener un client à la gare, amener le chien chez le vétérinaire.

Apporter, pour les inanimés

Littéralement, apporter (a + porter) signifie “porter quelque chose à quelqu’un”. On apporte toujours des choses, qu’elles soient matérielles ou immatérielles. Exemples : apporter le dessert, apporter un dossier, apporter de l’aide…

Exception : on “amène” des choses qui peuvent bouger, avancer. Exemple : amener sa voiture chez le garagiste (elle peut avancer seule grâce au moteur).

Orabank

Chirac et le surnom “10 minutes douche comprise” : une ancienne conquête dit tout

Et emmener ou emporter ?

Changement de préfixe ! En- (devenu em-) indique que l’on mène ou que l’on porte “avec soi”. Ainsi, vous amenez votre enfant à l’école (vous ne restez pas avec lui) mais vous l’emmenez chez le médecin (vous restez avec lui). De même, à un dîner, vous apportez le dessert (vous l’offrez en arrivant) et vous emportez les restes du repas (vous repartez avec jusque chez vous).

Avec Capital.fr

Orabank