En 2015, près de 4 milliards de personnes (54% de la population mondiale) vivaient dans des villes et ce chiffre devrait passer à environ 5 milliards d’ici à 2030. Une forte croissance qui doit interpeller les Gouvernements mondiaux.

Chaque 31 octobre, il est donc célébré de par le monde, la Journée mondiale des villes. Une journée instaurée par l’Assemblée générale des Nations unies en 2013. « Gouvernance innovante, villes ouvertes », tel est le thème choisi cette année par les Nations unies. Il souligne le rôle clé de l’urbanisation en tant que source de développement global et d’inclusion sociale.

Pour la première célébration du genre au Togo, les autorités se sont penchés sur le thème « Le développement urbain durable du Grand Lomé à l’horizon 2035 : enjeux et perspectives ». Cette manifestation co-organisée par la Préfecture du Golfe et la Mairie de Lomé a vu la participation des responsables du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, des autorités traditionnelles, des experts, des urbanistes et des acteurs de développement.

Ce fut l’occasion pour ces derniers de discuter des avancées entreprises dans le domaine du développement durable et penser des voies et moyens pour redorer le blason d’ici à 2035.

Angliciste de formation, je me nomme Yao Bernard Adzorgenu. Passionné par l’écriture, je suis reporter et rédacteur chez L-frii. J’ai à mon actif des œuvres poétiques et remporté des compétitions nationales de poésie.