On ne prête plus seulement qu’aux riches

chercheurlf26 jeunes chercheurs venus de six pays de l’UEMOA suivent depuis ce lundi 17 novembre à Lomé, un « Atelier de formation sur la rédaction des projets de recherche centrée sur le développement des chaînes de valeur des espèces de plantes négligées et sous-utilisées ».

Co- organisé par le Laboratoire de Botanique et Ecologie Végétale (LBEV) de la faculté des Sciences (FDS) de l’Université de Lomé et la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université de Dassa (Rép. du Bénin), cet atelier de 05 jours vise à renforcer les capacités rédactionnelles des projets de recherche de ces jeunes et à les initier aux secrets de la budgétisation pour convaincre les bailleurs de fonds.

A la fin de la formation chaque participant repartira avec son projet de recherche amélioré dans le sens de la valorisation des espèces négligées et sous-utilisées qu’il pourra soumettre pour financement à la Fondation Internationale pour la Science (FIS) et à d’autres bailleurs.

Les espèces de plantes dites négligées et sous-utilisées sont des espèces à fort potentiel nutritif et médicinal comme le voandzou, la lentille de terre, le baobab, le Moringa et les légumes traditionnelles (adémè, gboma) qui sont sous-exploitées en termes économique et thérapeutique.

Pour cet atelier, on note la présence de Dr Richard Hallet de M. Per Rudjedber, respectivement Représentants de la Fondation Internationale pour la Science (FIS, Suède) et de Bioversity Internationale (Rome).

Le présent atelier est financé par l’Union Européenne et prendra fin le vendredi 21 novembre 2014 sur le campus de Lomé.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Togo : la BAD recrute pour ces postes (8 août 2019)