ONU : Erdogan propose une conférence régionale sur le conflit en Méditerranée

Dans son allocution devant l’ONU, Recep Tayyip Erdogan, le président Turc a proposé, ce mardi 22 septembre, une conférence régionale autour des litiges territoriaux en Méditerranée orientale, un appel au dialogue en une période de tension.

Le chef d’Etat dit vouloir résoudre les désaccords « de manière juste et appropriée » par le dialogue, mais a prévenu que les tentatives « futiles » visant à exclure son pays de plans portant sur la Méditerranée orientale seraient vouées à l’échec.

« J’aimerais renouveler mon appel au dialogue et la coopération entre les États côtiers de la Méditerranée. Nous proposons donc la tenue d’une conférence régionale où les droits et intérêts de tous les États côtiers seront pris en compte », a-t-il dit.

Recep Tayyip Erdogan a demandé au passage que la République turque de Chypre du Nord, uniquement reconnue par Ankara, soit associée à cette conférence. Par ailleurs, il s’est entretenu dans la journée avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président du Conseil européen, Charles Michel.

S’exprimant lui aussi par lien vidéo devant l’Assemblée générale des Nations unies, Emmanuel Macron s’est dit « prêt au dialogue » avec la Turquie mais a ajouté qu’Ankara devait respecter la souveraineté européenne, le droit international, et aussi clarifier son action en Libye et en Syrie.

Rappelons que la Turquie a retiré la semaine dernière l’Oruç Reis, un navire de prospection pétrolière, des eaux contestées de Méditerranée orientale afin de faciliter les efforts diplomatiques avec la Grèce. Athènes a salué un premier pas positif pour apaiser les tensions autour des ressources en hydrocarbures de la région, dont certaines zones sont revendiquées par les deux pays.

Similaires