ONU : l’épineuse question de la gestion des migrations divise les grandes nations

Plus de 150 pays ont signé un accord international historique sur la gestion des migrations.

Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU

Le pacte des Nations unies, qui n’est pas juridiquement contraignant, a été adopté lors d’une réunion à Marrakech au Maroc, mais il a été rejeté par certains pays, dont les États-Unis, l’Australie et au moins six pays de l’UE.

Parmi les objectifs du Pacte figurent la gestion intégrée des frontières et l’accès des migrants aux services de base.

Certaines voix craignent une augmentation des migrants, mais le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a déclaré que le pacte était basé sur la coopération et la régulation des migrations.

Il a qualifié de “honte collective” le fait que 60.000 migrants soient morts au cours de périlleux voyages depuis l’an 2000.

Les 193 membres de l’ONU, à l’exception des États-Unis, ont finalisé le pacte en juillet dernier.

Plus d'articles
Conor McGregor signe son énième retour