ONU : les Émirats arabes unis candidats à un siège au Conseil de sécurité

En juin 2021, l’Assemblée générale des Nations unies élira 5 États membres pour siéger au Conseil de sécurité, qui comprend au total 10 membres non permanents dont les mandats se chevauchent sur 2 ans.

Les Émirats arabes unis ont annoncé leur candidature à un siège de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour la période 2022-2023, ont indiqué les médias d’État.

«Mon pays suivra les mêmes étapes et principes sur lesquels il a été fondé pour maintenir la paix et la sécurité dans le monde en coopération avec les membres du Conseil», a déclaré à New York le ministre émirati des Affaires étrangères, cheikh Abdallah ben Zayed Al Nahyane.

«Nous confirmons que les Émirats œuvreront à la résolution des problèmes importants auxquels les États sont confrontés avec détermination et résolution», a-t-il déclaré le mardi 29 septembre, selon l’agence de presse officielle émiratie WAM.

Selon WAM, la campagne des Émirats pour le siège au Conseil de sécurité se concentrerait sur «les efforts pour faire progresser l’intégration, stimuler l’innovation, construire la résilience et assurer la paix».

Les Émirats ont siégé pour la dernière fois au Conseil de sécurité en 1986-1987. 5 pays, la Grande-Bretagne, la Chine, la France, la Russie et les États-Unis sont membres permanents, ce qui leur donne un droit de veto aux projets de résolution.

 

 

Avec Figaro

Plus d'articles
Mercato : Entre Mbappé et Pogba, le Real Madrid a déjà tranché !