Organisation de la 6ème édition du Forum National de Coopération Universitaire

Discours de clôture

Discours de clôture Pr Amouzou Kou’santa. La 6ème édition du Forum National de Coopération Universitaire prit fin à 16h15min heure de Lomé-Togo

Choral UL

Prestation de la chorale

Prestation de la Chorale de l’Université de Lomé

 

Pr Gumédzoé

Mots de remerciement

Mots de remerciement du Pr Gumédzoé, Président de la Convention pour l’Excellence et la Valorisation de l’Enseignement Supérieur au Togo (CEVEST).

Professeur Dosseh

Mots de remerciement

 

 

Mots de remerciement du Professeur Dosseh, Président du Comité d’Organisation de la 6ème édition du Forum National de Coopération Universitaire

Club UNESCO

Session live show

2014-03-22 17:25:43

 

 

 

Session live show du Club UNESCO de l’Université de Lomé

Dr Somali

 

 

 

 

 

Résumé lecture rapport

 

 

 

 

 

 

 

La cérémonie de clôture des travaux du 6ème Forum National de la Coopération Universitaire commence cet après-midi du samedi 22 Mars 2014 à 14h 50 mn. La table  de conférence était constituée de Mr. David-Joseph  DOSSEH, directeur de la DIRECOOP ; Mr. MIFETOU Roger, directeur de l’ESAM ; Mr. Dieudonné GUMEDZOE, directeur de l’UST-TG; Mr. Kou’santa AMOUZOU de La DAAS de l’Université de Kara.

Début de la cérémonie

Après un succinct mot de bienvenue de Mr KUEVIDJIN à l’assemblée, et aux autorités,  la cérémonie a été ouverte par la Chorale de l’Université de Lomé

S’en est suivi le rapport général des activités de ce forum présenté par Mr SOMALI. Il a dans son intervention  avant tout  précisé la densité des divers thèmes du forum pour rappeler la complexité de la tache du rapport. Il a ensuite brossé thème par thème, session par session et conférencier par conférencier chacune des interventions qui ont marqué les trois journées remplis de thèmes aussi variés que riche d’intérêt et d’enseignement pour tous qui s’achève  à 15h 38.

Notons que le rapport a été approuvé de tout le monde  tant des autorités que des étudiants et participants au forum et plusieurs fois ovationné.

 

Les échos de la foire

Échanges avec les étudiants de l’ISSECK
KOUVAHEY Folligan
Pourquoi l’ISSECK participe t-il à ce forum ?
Nous profitons de cette opportunité pour faire connaitre notre école au public. C’est également l’occasion pour nous d’échanger avec les universités et écoles partenaires de ce forum pour la consolidation de l’enseignement supérieur au Togo
Présentez-nous l’ISSECK
L’Institut Supérieur des Sciences Economiques et Commerciales Kouvahey est une école supérieure qui forment dans les domaines de la comptabilité, du secrétariat et de l’audiovisuel pour ne citer que ceux-là. Nous préparons nos étudiants pour l’obtention du DUT, du BTS, de la licence et du Master
Participez-vous aux conférences au sein de l’auditorium ?
En tant que complexe scolaire, nous avons exhorté tous nos étudiants et futurs bacheliers à participer à ces échanges très constructifs et porteurs de beaucoup d’intérêt. C’est aussi l’occasion de permettre aux étudiants de côtoyer les acteurs du monde professionnel.

  

« FIN DES TRAVAUX ET RAFRAICHISSEMENT»

Rencontre de la CEVEST

Rencontre sous la conduite du bureau de la CEVEST
Thème: Partenariat Enseignement public et enseignement privé: Esquisse d’un plan d’action”
Modérateur: M. Gumédzoe
Panel: MESR, Bureau de la CEVEST, DIRECoop, Établissements d’enseignement supérieur publics et privés.

Fin de la première session

10h31.Le modérateur de cette session, M. Mifetou a conclu tout en encourageant les jeunes à plus d’ardeur et d’abnégation au travail pour un avenir meilleur.

Intervention lors des débats

2014-03-22 11:34:05

Quelques étudiants intervenant lors des débats sur la session de l’orientation

Intervention lors des débats

Quelques étudiants intervenant lors des débats sur la session de l’orientation

 

Résumé session orientation

Samedi 22 mars 2014, troisième et dernière journée des activités du 6ème Forum National de la Coopération Universitaire. La journée commence à 8h 15min. Après le mot de bienvenue de Mr KUEVIDJIN, le panel se présente pour la première session.

Le premier thème qui sera au centre des débats ce matin est « L’orientation scolaire et universitaire ». Contrairement aux sessions jusqu’ici traités, celle-ci  a comme particularité d’être une conférence débat animée par les étudiants avec leurs questions que les orateurs répondront pour satisfaire aux inquiétudes diverses. Le panel composé de Mr MIFETOU Roger de l’ESAM comme modérateur suivi des sieurs Toffa, Wolou, Djakpata et Tsiglo

Mr Toffa qui a pris la parole en première position nous fait comprendre que pour pouvoir réussir, nous devons nous poser des questions comme ‘’Qui suis-je’’ ; ‘’Que veux-je devenir ?’’ ; ‘’Quel chemin dois-je prendre ?’’. Et c’est sur ces bases que nous devons partir pour déterminer ce que nous ferons comme formation.

Mr Wolou a pour sa part rappelé que l’orientation est un enjeu majeur pour tout le monde, que ce soit les étudiants  comme les travailleurs car les travailleurs aussi peuvent se réorienter  vers d’autres métiers ou secteurs porteurs.

Le représentant de l’ANPE, M. Tsiglo n’a pas manqué de faire savoir que chacun doit pouvoir faire un projet personnel professionnel qui nait d’une projection de l’individu sur lui-même. Pour ce faire, l’individu doit avoir des perspectives claires, connaitre non seulement le monde professionnel mais aussi de se connaitre soi même.

Mr Mifetou a dans son récapitulatif  précisé la base de l’orientation professionnelle qui est la connaissance de soi. Mais au-delà de cela, il doit connaitre les domaines  porteurs puis les types de formations qui cadrent avec les projets prédéfinis.

S’en sont suivis les questions des étudiants et participants, étudiants et des apports des membres du panel d’une part et des invités d’autre part.

Auditoire

L’auditoire attentif

Auditoire attentif
Panélistes éloquents
Panélistes éloquents

Panélistes

1ère session

Session sur l’orientation scolaire et universitaire

Modérateur M. Roger Mifetou

Panel: M. Toffa , M. Wolou, M. Tchakpata

Introduction de M. Kuevidjin

 

Bienvenue au troisième jour

Chers internautes, et fidèles lecteurs qui nous suivent depuis le Jeudi 20 Mars 2014, bonjour et bienvenus à la troisième et dernière journée des activités du 6ème Forum National de la Coopération Universitaire. Nous tenons avant tout avant tout à vous remercier pour l’intérêt que vous  portez à nos publications  et vous demandons une attention particulière  pour les thèmes de cette journée qui sont entre tant d’autres , l’orientation scolaire et universitaire  et les partenariats enseignement privé et public.

Merci et encore une fois bonne suite en notre compagnie.

 

La rédaction

Fin de la deuxième journée

Fin de la deuxième journée du Forum National de la Coopération Universitaire.

A demain…toute l’équipe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La dernière session  de la journée dénommée « Session sur l’Entrepreneuriat » porte sur le thème »Les potentialités du Togo en matière d’entrepreneuriat »  animée par Mr Epiphane YAKPE de la Maison de l’Entrepreneuriat, accompagné de Mr. Roger MIFETOU et Mr Alain BURLAUD au panel.

Dans un exposé très enrichissant, exemples précis venant de notre pays à l’appui, il a souligné notre manque d’engouement pour l’entrepreneuriat alors que les secteurs qui manquent de main d’œuvre ne cessent de croitre. Il a avant toute chose retracé un historique de la situation d’embauche au Togo depuis l’époque coloniale jusqu’à nos jours.

Ainsi, l’entrepreneuriat se définit comme un processus qui permet à un individu d’aboutir dans la création de sa propre entreprise et le but essentiel de cette session et surtout de la Maison de l’Entrepreneuriat est  d’emmener les gens, étudiants, diplômés, salariés déçus et autres  vers l’auto emploi pour sortir du chômage. Il nous a rappelé que l’Etat  ne peut plus créer des emplois et que le moyen le plus sur de trouver un emploi est d’en créer soi même.

Les fondements de l’entrepreneuriat comme énumérés sont d’abord la créativité ; d’innover dans le domaine qui nous intéresse nous permettra de trouver de nouvelles techniques de production et même de nouvelles opportunités d’affaires. Ces opportunités se présentent dans divers domaines qui manquent de preneurs comme l’agriculture en particulier

Des structures d’accompagnement sont créées comme la FAIEJ, ANPGF, CCIT, ANPE, MEL, qui accompagnent les entrepreneurs dans leurs projets.

La clôture des sessions de cette deuxième journée a été faite sur un mot de Mr MIFETOU à 18h 10 min qui n’a pas manqué d’inciter les participants au forum, étudiants en particulier à l’entrepreneuriat.

Les échos de la foire

Echange avec Mlle Ella de l’ESAM.

Parlez nous de votre école ESAM

Merci de me  donner cette opportunité. ESAM est l’Ecole Supérieure d’Audit et de Management, une école française qui est délocalisée à Lomé et qui forme dans les métiers du droit et du chiffre. Notre particularité est l’enseignement dans un système purement français augmentant donc nos chances de réussite à l’international. Nos examens sont organisés sous la coupole de l’ambassade de France et nous sommes la seule école ayant une accréditation en master Comptabilité Contrôle Audit au Togo. Nos diplômes sont des diplômes nationaux français sous le sceau de l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, une des plus prestigieuses universités au monde avec plus de 800 ans d’expérience.

Quel intérêt à participer à ce forum ?

Ce forum nous permet en tant qu’étudiant de côtoyer les étudiants d’autres univers et surtout d’échanger avec eux. Egalement de découvrir les opportunités à rencontrer après les études. La qualité des conférences qui nous sont données à l’auditorium renforce nos capacités pour pouvoir pallier au problème d’inadéquation emploi-formation.

Le forum de la coopération, c’est autant sur le site de la foire qu’au sein de l’auditorium, les étudiants d’ESAM participent t-ils activement à ces conférences ? 

Les étudiants d’ESAM sont organisés de manière à suivre les conférences qui se déroulent à l’auditorium. L’association des étudiants d’ESAM s’est organisé de sorte qu’il y ait deux équipes afin d’être présent aussi bien sur le site delà foire qu’à l’auditorium.

Les échos de la foire

Echanges avec les étudiants de la faculté de droit
Echanges avec Mlle Sandra à la Faculté de DroitQuel est selon vous l’intérêt de ce forum ?Ce forum est porteur de beaucoup d’intérêt du moment où c’est une plateforme d’échange entre étudiants de divers horizons. En tant qu’étudiante en faculté de droit, ce forum me permet d’avoir à proximité les autres établissements d’enseignement supérieur et d’identifier leurs offres de masters. Ainsi je pourrai donc après ma licence aller y faire un master.

Quelles insuffisances avez-vous relevé s’agissant de l’organisation de ce forum ?

Je déplore cependant le manque de communication autour des activités qui se déroulent au sein de l’auditorium. C’est donc l’occasion d’exhorter les organisateurs à renforcer le mécanisme de communication au cours des éditions futures ce qui permettra une meilleure participation des étudiants.

Egalement je souhaiterais qu’au-delà des stands qui sont mis à la disposition des élèves qui viennent visiter le site, qu’il soit mis sur pied une plateforme interactive tendant à renseigner les futurs bacheliers sur les difficultés du campus.

Inadéquation emploi-formation, qu’est-ce que cela vous inspire ?

En ma qualité d’étudiante en droit public, cette réalité me touche énormément à partir du moment où ma formation se détache difficilement des carcans étatiques. Ainsi il me faudra optimiser mes formations professionnelles afin d’être compétitive demain sur le marché de l’emploi. J’exhorte donc mes collègues à la formation transversale.

Début 16h35 Thème : « Les potentialités du Togo en matière de l’entrepreneuriat » par Epiphane Yakpe de la Maison de l’Entrepreneuriat de LoméPanel : M. Roger Mifetou
 

 

 

 

 

 

 

Résumé de la session sur LMD

Après la pause, les sessions ont repris à 14h 50. La première session de cet après-midi est animée par le Pr AMOUZOU Kou’santa comme modérateur  et au panel, les sieurs MEFITOU, BURLAUD et DJONDO

Pour  planter le décor,  Mr AMOUZOU a fait un bref historique sur la naissance du projet d’implantation  et d’introduction dans la machine de l’éducation supérieure togolaise jusqu’à sa mise en œuvre. Pour lui, c’est un système  qui a remplacé le système dit ‘’classique’’ au vu des réalités de la mondialisation. Il a été mis en place dans les universités publiques togolaises en 2008.

Mr Mifetou a dans son intervention insisté sur le fait que le système LMD représente un changement dans son ensemble; tant dans la dénomination des matières qui deviennent des unités d’enseignement ; dans la manière d’organiser les sessions, qui diffère d’un pays à l’autre, d’une faculté à l’autre ; dans la  manière de dispenser  les cours et même dans la manière d’étudier. Il sera donc demandé aux étudiants de faire plus de recherches.  Il permet  aussi aux étudiants qui ont  validé une UE d’aller dans un pays étranger où elle peut vous être comptabilisée si vous souhaitez continuer. Cette mobilité est  une des caractéristiques phares du système.

S’en est suivi la présentation claire et détaillée du système en France avant le système LMD fait par le Pr Alain BURLAUD, qui est principalement une adéquation entre les diplômes délivrés en France et ceux de l’étranger, les Etats Unis par exemple. Il a été alors décidé dans les accords de  Bologne en 2004 qui mettent en vigueur le système américain « Bachelor- Master-PHD » qui sera Licence-Master-Doctorat. Le LMD est un système de spécialisation progressive qui permet à l’étudiant de former lui même les bases de sa formation  et permet par là même l’introduction de nouvelles formes de validation des acquis et dans la mesure du possible de valider les acquis d’une expérience professionnelle en diplôme

Les étudiants en particulier enthousiastes sur la pertinence du sujet n’ont pas manqué de souligner et de mettre en relief leurs  inquiétudes et  leurs peurs. Les orateurs quant à eux les ont rassurés sur les avantages de ce système tant décrié par le monde estudiantin sans oublier de les rassurer sur les travaux non seulement entrepris mais aussi à faire pour son amélioration.

La session s’est achevée à 16 h 34 sur un mot de fin du modérateur.

Session sur le LMD

Thème : « Quelles compétences et quels moyens pour une gestion efficiente du système LMD »

Panélistes éloquents, auditoire attentif…

Panélistes éloquents, auditoire attentif…

Début de la session sur le LMD

Thème : « Quelles compétences et quels moyens pour une gestion efficiente du système LMD »Modérateur : M. Kou’santa Amouzou (DAAS-RS-UK)

Panel : M. Alain Burlaud (CNAM-France), M. Mifetou (ESAM), M. Jondo (DAAS-UL)

1912190_693345630727893_1767905230_o

Résumé du 3ème thème

Résumé du 3ème thème et fin de la session de la matinée intitulée : Métiers-Formation-emploi

Mr Kodjo Constant AGBETI qui a commencé les présentations de cette session a avant tout précisé que les notions de formation en alternance et celui de formation continue  sont distinctes pour ensuite définir la formation professionnelle continue comme le secteur de la formation qui  permet à des personnes qui ont quitté un centre de formation initial ou même qui travaillent déjà à continuer à se former, tout en rappelant que la formation professionnelle continue est régie par l’article 10 du code du travail. Les objectifs de cette formation continue est de permettre aux travailleurs de se maintenir dans l’emploi ; le retour des professionnels pour le secteur de développement ; permettre l’adaptation ou d’ « updater » les professionnels et de permettre aux salariés d’assurer son adaptation ergonomique à son poste.

La formation en alternance débattu par Mr LAMROUS, encore appelé formation duale, est définie comme un système de formation qui  intègre une expérience de travail à la formation de l’apprenant. Elle nécessitera donc une organisation particulière  de la part de l’apprenant, du centre de formation et de l’entreprise. Il permettra alors de faciliter la transmission de la formation. Il a tenu à rappeler qu’en formation en alternance, l’apprenant doit comptabiliser au moins 180 crédits pour une formation de 3 ans.

Mr YAKPE a pour sa part relevé que la formation professionnelle continue s’adapte à tous  les métiers et c’est dans ce sens que la loi togolaise oblige les entreprises à former leur personnel et pourquoi pas de se former dans d’autres domaines. Et ce sous diverses formes : séminaires, études etc.…

Pour clore les débats, les membres du panel ont tenu à rappelé les termes tant de la formation en alternance que de la formation continue, qui est déjà mis en pratique dans certains centres de formation. Les  questions des participants ont permis de faire la lumière sur certains aspects ombrageux de ces termes comme entre autres les aspects de paiement des frais de formation en alternance surtout et des retombées de ces formations tant pour les apprenants que pour les entreprises.

La session prit fin à13H 23 sur un mot de fin introductif des sessions de l’après-midi sur les thèmes le LMD et l’Entrepreneuriat.

Merci et à toute à l’heure….

Intervention de M. Lamrous

2014-03-21 13:46:00

Intervention de M. Sid Lamrous

Les échos de la foire

Le stand des étudiants de l’Ecole Supérieure des Ponts et Chaussées

Parole aux étudiants de l’Ecole Supérieure des Ponts et ChausséesMitoumba Mandakou Willy,  étudiant à l’école supérieure des ponts et chaussées, pour lui  ce forum permettra aux étudiants togolais à avoir une bonne information sur les écoles adéquates pour leurs formations. Sur la question de savoir quelles sont les offres de formation que leur école propose, il répond avec assurance et en toute  fierté que leur école forme les étudiants sur la formation en génie hydraulique, génie civil pour les filières ingénieurs de conception  et sur les infrastructures de transport (routes, ports).
 

 

 

 

 

 

 

 

 

M. le Ministre

Arrivé de M. le Ministre, le modérateur à 12h 45

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Troisième thème

Le deuxième thème est directement suivi d’une autre intitulé “Formation professionnelle continue et en alternance”. Commencé à11h30, il porte sur la formation Professionnelle Continue et a pour thème « Formation professionnelle Continue et en alternance ». Le panel est composé des sieurs MIFETOU,  LAMROUS et AGBETI.

Modérateur : M. le Ministre Florent Maganawe

M. Agbéti lors de sa présentation

Troisième thème

2014-03-21 13:01:19

Le deuxième thème est directement suivi d’une autre intitulé “Formation professionnelle continue et en alternance”. Commencé à11h30, il porte sur la formation Professionnelle Continue et a pour thème « Formation professionnelle Continue et en alternance ». Le panel est composé des sieurs MIFETOU,  LAMROUS et AGBETI.

Modérateur : M. le Ministre Florent Maganawe

M. Agbéti lors de sa présentation

Résumé du second thème

2014-03-21 12:32:42

L a session sur l’adéquation formation –emploi  a été directement suivi de la deuxième session débutée  à 9h 35. Animé par le Professeur Alain BURLAUD du CNAM en France, il porte sur le thème «  Les formations supérieures comptables : mondialisation, harmonisation, modernisation ».  Rappelons que le Mr BURLAUD est le directeur du CNAM qui est un partenaire phare de l’ESAM.

Il a dans sa présentation expliqué la nécessité de la comptabilité et les voies et moyens pour pouvoir obtenir un diplôme de comptabilité, d’expertise comptable ou obtenir une situation avec un diplôme de comptabilité. Il s’est notamment appesanti sur la spécificité des formations comptables  avant de spécifier les objectifs comme le LMD, le système de professionnalisation.

S’en est suivi l’intervention de M. AMOUSSOU qui nous a fait part de son expérience professionnelle et de toutes les diverses formations qu’il  a  suivies afin d’édifier la jeunesse  estudiantine et la pousser ainsi à se battre et à ne pas vouloir dormir sur les lauriers d’une seule formation qui pourvoit un emploi.

Sur la question de la mondialisation, M. MIFETOU  n’a pas manqué de relever l’importance de la comptabilité que l’ESAM ne cesse de promouvoir. Son intervention a souligné aussi la non reconnaissance des diplômes d’expertise comptable togolais à l’étranger et c’est justement dans cette logique de reconnaissance qu’elle s’est jointe au CNAM.

Les intervenants, principalement, des étudiants ont posé des questions en ce sens et des éclaircissements  ont été apportés.

M. Koumaglo pour le mot de la conclusion a appelé à redynamiser, à remodeler, à reformer ou même à supprimer des formations afin de les adapter au marché de l’emploi.

Cette session prit fin à 11h26min

Les échos de la foire

Situé à l’ail ouest du site de la 6eme édition du forum universitaire, l’école supérieur de gestion d’informatique et des sciences offre aux nouveaux bacheliers des offres de formation alléchantes.

Madame Irène  représentante de ESGIS a présente sommairement leurs offres :

Ces offres se font à deux niveaux :

–          Dans le système BTS.

–          Et dans le système LMD.

Ces formations sont :

–          Management international

–          Marketing et communication

–          Gestion des ressources humaines

–          Gestion de projet

–          Comptabilité et contrôle audit

–          Banque et finance.

–          Logistique et transport.

ESGIS dispose de professeurs chargés d’orienter les nouveaux bacheliers afin de leur permettre de choisir des formations en adéquation avec leur cursus scolaire. Elle dispose d’accréditation du CAMES et de celle de l’Etat Togolais.

Madame Irène a ensuite précisé que l’ambiance sur le site est conviviale et fraternelle autant avec les étudiants que les autres partenaires.

Les échos de la foire

Situé à l’ail ouest du site de la 6eme édition du forum universitaire, l’école supérieur de gestion d’informatique et des sciences offre aux nouveaux bacheliers des offres de formation alléchantes.

Madame Irène  représentante de ESGIS a présente sommairement leurs offres :

Ces offres se font à deux niveaux :

–          Dans le système BTS.

–          Et dans le système LMD.

Ces formations sont :

–          Management international

–          Marketing et communication

–          Gestion des ressources humaines

–          Gestion de projet

–          Comptabilité et contrôle audit

–          Banque et finance.

–          Logistique et transport.

ESGIS dispose de professeurs chargés d’orienter les nouveaux bacheliers afin de leur permettre de choisir des formations en adéquation avec leur cursus scolaire. Elle dispose d’accréditation du CAMES et de celle de l’Etat Togolais.

Madame Irène a ensuite précisé que l’ambiance sur le site est conviviale et fraternelle autant avec les étudiants que les autres partenaires.

Début du second thème

2014-03-21 11:13:47

Les formations supérieures comptables : mondialisation, harmonisation, modernisation.

Modérateur : Alain Burlaud

Panel : M. Chitou, M. Burlaud,M. Roger Mifetou, M. Koumaglo

Résumé du thème 1

2014-03-21 11:02:58

La première session lancée à 8h 27par Mr Honoré KOUMAGLO sur le thème « Adéquation formation-emploi  avec le monde socio-économique » avec dans le panel les sieurs CHITOU, MIFETOU de l’ESAM, BURLAUD (CNAM)

Mr KOUMAGLO dans son exposition a planté le décor des débats  posé la problématique de l’emploi  portant en ses germes l’adéquation des formations avec le monde socio-économique, sans manquer de relever le problème de plus en plus grandissant du chômage au Togo en particulier

Le Pr CHITOU a pour sa part posé le problème en liant l’emploi à la compétence et la compétence à son tour au développement. Il faudra donc nécessairement se former, mais aussi bien le faire.

Mr Alain BURLAUD a quant à lui souligner la compétence que représente l’enseignement supérieur  pour ensuite noter trois concepts phares qui sont : La transmission des connaissances, la performance et l’existence d’un projet qui se manifeste par l’esprit d’entreprise que doivent développer les étudiants  et enfin  le concept de coopération entre les entreprises et les universités pour mener vers une embauche après formation

L’Etat  ne pourra que créer un cadre adéquat pour les employeurs  car ne pouvant pas absorber toute la demande  selon le Professeur MIFETOU

L’intervention de Mr Edmond AMOUZOU plutôt riche en exemples pratiques a permis de relever la puissance du marché togolais à pourvoir de l’emploi et ce par l’entremise de contrats avec les divers sociétés tant privées (SOGEA SATOM, Bolloré Africa Logistics, HEIDELBERG Cement Group,…) pour ne citer que ceux là. Il a fait une liste non exhaustive des secteurs promoteurs d’emploi qui manquent malheureusement d’apprenants et des offres d’emplois qui manquent de preneurs. Plus d’informations vous seront fournis sur le « www.anpe.org » pour ceux qui s’y intéressent vivement .

Avant de clore les débats, ils n’ont pas manquer de souligner que les étudiants doivent être capable d’être polyvalent, c’est-à-dire qu’ils ne doivent pas se borner à n’étudier qu’une seule matière, mais d’être capable d’en étudier d’autres que ce soit en complémentarité qu’en substitution. Il s’agit là de la notion de formation transversale.

Il a également été question d’exhorter les étudiants à se tourner vers les profils les plus prisés, de s’intéresser aux secteurs techniques, qui aujourd’hui constituent le maillon fort du développement. Loin de fustiger les secteurs des sciences humaines, M.AMOUSSOU a tout de même relevé les difficultés d’insertion de détenteurs des diplômes inhérents.

Panel complet

2014-03-21 10:13:08

Panel complet à 8h55 avec l’arrivée du Directeur Général de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE), M. Amoussou

2ème Jour/ 1er session

2014-03-21 09:56:34

Session : Adéquation sur les métiers-formation-emploi

Thème1 : Adéquation formation emploi avec le monde socio-économique

Très chers internautes, fidèles lecteurs et lectrices du www.l-frii.com, bonjour et bienvenue. Nous vous remercions pour le sincère intérêt que vous portez à la suivie du déroulement des activités du 6ème Forum National de la Coopération Universitaire se déroulant à l’Université de Lomé

Les activités de la deuxième journée ont été lancées par le Professeur KOUMAGLO Honoré à 8h 27min avec la première session sur le thème « Adéquation formation-emploi avec le monde socio-économique ».

Le compte rendu des  activités et résumés des tables rondes est en direct sur le L-frii direct

Panel : M. Chitou, M. Burlaud,M. Roger Mifetou, M. Koumaglo

Merci et bonne attention

2ème Jour/ 1èr session

2014-03-21 09:56:34

Session : Adéquation sur les métiers-formation-emploi

Thème1 : Adéquation formation emploi avec le monde socio-économique

Très chers internautes, fidèles lecteurs et lectrices du www.l-frii.com, bonjour et bienvenue. Nous vous remercions pour le sincère intérêt que vous portez à la suivie du déroulement des activités du 6ème Forum National de la Coopération Universitaire se déroulant à l’Université de Lomé

Les activités de la deuxième journée ont été lancées par le Professeur KOUMAGLO Honoré à 8h 27min avec la première session sur le thème « Adéquation formation-emploi avec le monde socio-économique ».

Le compte rendu des  activités et résumés des tables rondes est en direct sur le L-frii direct

Panel : M. Chitou, M. Burlaud,M. Roger Mifetou, M. Koumaglo

Merci et bonne attention

2ème Jour/ 1er session

2014-03-21 09:56:34

Session : Adéquation sur les métiers-formation-emploi

Thème1 : Adéquation formation emploi avec le monde socio-économique

Très chers internautes, fidèles lecteurs et lectrices du www.l-frii.com, bonjour et bienvenue. Nous vous remercions pour le sincère intérêt que vous portez à la suivie du déroulement des activités du 6ème Forum National de la Coopération Universitaire se déroulant à l’Université de Lomé

Les activités de la deuxième journée ont été lancées par le Professeur KOUMAGLO Honoré à 8h 27min avec la première session sur le thème « Adéquation formation-emploi avec le monde socio-économique ».

Le compte rendu des  activités et résumés des tables rondes est en direct sur le L-frii direct

Panel : M. Chitou, M. Burlaud,M. Roger Mifetou, M. Koumaglo

Merci et bonne attention

Fin du 1er Jour des activités

2014-03-20 18:23:17

Chers internautes nous voici arrivé au terme du premier jour des activités.

A demain matin

Camille Sumner

2014-03-20 18:20:05

La session  de Mr Weiss prend fin à 15h 50. Elle est directement suivie  par celle de Mme Camille SUMNER sur le thème « Les éléments de la mobilité internationale : les appels  à propositions  et les bourses de mobilité »

Dans sa présentation, elle a tout d’abord  insisté sur l’importance de l’utilisation des Nouvelles Techniques de l’Information et de la Communication(NTIC)  et surtout d’Internet pour pouvoir bénéficier des offres de bourses.

La communauté des chercheurs doit selon elle se former en réseau avec les autres pour atteindre ses fins. Elle doit pour  cela s’associer et échanger avec les autres étudiants et chercheurs du monde.

Elle n’a pas manqué d’énumérer certaines organisations qui permettent les recherches universitaires ; de faire cas des divers types de financement  qui sont entre autres les bourses de mobilité, les financements de recherches et les appels à projets de propositions.

Une liste non exhaustive d’organisations  a été dressée  dont fait partie ERASMUS, la GIZ, les bourses de la fondation en sciences mathématiques de Paris et certaines plateformes réseau comme par exemple AUF sur le www.tg.refer.org , Campus-France, la Fondation internationale pour la science, l’organisation internationale des Bois Tropicaux , des bayeurs de fonds des Etats Unis et de la Suisse, le projet PAFROID  dont le Togo fait partie…..pour ne citer que ceux là.

Il faut quand même rappeler que ces réseaux de financements sont présents dans tous les continents, pour l’Union Européenne pour les USA et même pour les autres parties du monde que ce soit en Europe de l’est qu’en Asie. La base de l’acceptation des financements et des recherches  est uniquement  axée la recherche de l’excellence et qu’il faut tout de même remplir un certain nombre de conditions pour pouvoir y accéder.

Au final, les participants, en particulier les étudiants ont été très actifs et ont posé des questions  pertinentes et très intéressantes pour le compte des bourses d’études à l’étranger qui représente leur plus grand centre d’intérêt.

Début du second thème

2014-03-20 17:07:53

« Les éléments de la mobilité internationale : les appels à propositions et les bourses de mobilité » par Camille Sumner (Assistante de Coopération à la DIRECoop

Résumé thème 1

2014-03-20 16:55:33

Résumé de l’intervention de l’Ambassadeur d’Allemagne

Après la session du Professeur GUMEDZOE sur la recherche qui fut directement suivie de la pause, les activités du forum reprennent à 14h30 avec une nouvelle session animée par le Professeur DOSSEH David-Joseph et  Mr Joseph WEISS, ambassadeur d’Allemagne au Togo. Le thème de cette session est « Coopération universités allemandes et universités togolaises : enjeux et perspectives ». Ce forum permettra alors de voir les enjeux et perspectives des relations entre les universités togolaises et allemandes

La session a débutée à 14h 45 par l’intervention de  Mr Joseph WEISS qui a d’abord fait un historique des relations entre l’Allemagne et le Togo .Il s’est ensuite attardé sur la rupture des relations entre les deux pays, puis sur les divers obstacles à la  coopération qui sont entre autres la langue. Mais il n’a pas manqué de rappeler les avantages dont dispose le Togo comme par exemple l’institut GOETHE  que les étudiants doivent par contre approcher plus souvent pour profiter de plus en plus du partenariat qui a repris depuis 2011.Ce partenariat est basé sur des bourses qui ne visent que l’excellence . Il n’a pas manqué de rappeler que le gouvernement togolais doit quant à lui  changer de priorités et plutôt mettre de plus en plus l’accent sur  l’évolution des formations et leur orientation  vers des secteurs plus techniques  qui sont plus pratiques

Pour clore son allocution  son excellence Mr l’Ambassadeur a encouragé les acteurs de l’éducation et les convie à davantage d’efforts

Diverses interventions des participants aussi bien que des étudiants ont permis à l’ambassadeur de donner plus d’éclaircissement à ces diverses énonciations. Cette session prit fin à 15h49.

Coopération et partenariat

2014-03-20 16:19:05

Vue de l’auditoire

Thème 1 : « Coopération universités allemandes et universités togolaise : enjeux et perspectives » par Joseph Weiss (Ambassadeur d’Allemagne au Togo).

Coopération et partenariat

2014-03-20 16:13:09

Thème 1 : « Coopération universités allemandes et universités togolaise : enjeux et perspectives » par Joseph Weiss (Ambassadeur d’Allemagne au Togo)

Coopération et le partenariat

2014-03-20 16:11:08

Modérateur : M. David-Joseph Dosseh

Session sur la recherche

2014-03-20 14:58:42

Après la séance des interventions et questions du public, une autre session  a été ouverte à 12h45  et animée par le sieur  GUMEDZOE, sur le thème  « La recherche au service du développement »

Le’ professeur GUMEDZOE, intervenu en première position a dans sa présentation, montré l’importance de la recherche dans le développement d’un pays. Il noté les obstacles à la recherche qui sont entre autres le manque de structures, le manque d’accompagnement et  surtout le manque de financement. Il n’a pas manqué de souligner les insuffisances rencontrées dans notre pays et dans la sous-région pour accompagner la recherche. Il a conclu sur la remarque de non financement de la recherche qui constitue normalement une condition du développement  et a rappelé que pour qu’elle soit effective, le relèvement de l’enseignement supérieur s’impose

Les professeurs BAWA et AMOUZOU ont chacun dans leurs interventions partagé leurs expériences avec les participants  en soulignant toujours  non seulement les insuffisances mais aussi les activités, documents et signatures d’accord qui seront mis en place pour booster cette recherche

S’en sont suivis les questions et réactions de l’auditoire  qui n’ont pas manqués d’être satisfaites.

Session sur la recherche

2014-03-20 14:36:25

Panel :  Moctar Bawa (ESTBA-UL), Kou’ssanta Amouzou (DAAS-RS, UK), Yawovi Akakpo (FLESH-UL) , Kouma Neglo (ENSI-UL)

Session sur la recherche

2014-03-20 14:18:12

Thème : « La recherche au service du développement »

Modérateur : M. Dieudonné Gumedzoe

Résumé session

2014-03-20 13:48:10

Après la visite des stands commencée à 9h 30 et qui se poursuit avec d’autres étudiants au niveau des stands, les sessions à l’intérieur de l’auditorium de l’Université de Lomé.

A 11h30, une nouvelle session a alors été ouverte sur le thème « La co-diplomation et les programmes communs d’enseignement » animée  par Mr WALA Kpérkouma.

Son intervention a débuté par une définition de la notion de co-diplomation faite par Mr Ibrahim CHITOU comme le fait que deux établissements d’enseignement supérieurs se réunissent  pour créer et délivrer à leurs étudiants un diplôme commun en se référant à un certain nombre d’exigences. La co-diplomation se constatera alors davantage sur le diplôme délivré car il y figurera les deux universités co-diplomantes.

La co-formation qui est une notion qui demande des renforcements d’acquis permettra  de délivrer par exemple à l’université de Lomé  un diplôme  d’ingénieur  et ce par une université étrangère.

Après l’intervention du président de l’ESAM, il a été rappelé que la co-formation et la co-diplomation  sont deux notions distinctes.

Comment mettre en place un co-diplôme a été la deuxième sous section où Mr Kou’santa AMOUZOU  le Directeur de la DAAS de l’Université de Kara est intervenu sur le cas de son université pour la mise en place d’un diplôme commun  d’aménagement du territoire  et ce en accord avec une université d’Espagne.

Les critères pour la délivrance d’un co-diplôme ont été énumérés entre autres : La formation elle-même, les modalités d’inscription, le séjour d’études et le diplôme lui-même.

Les avantages énumérées par les Professeurs CHITOU et  JONDO   sont d’abord le label, ensuite la certification ‘’ISO“ pour permettre une certaine crédibilité du diplôme, la visibilité pour ces universités, la mutualisation des d’expériences  et enfin la reconnaissance  des diplômes délivrés d’un commun accord.

C’est sur cette intervention que la séance débats a été ouverte pour les intervenants.

Session sur la co-diplômation

2014-03-20 13:06:39

auditoire attentif

Session sur la co-diplômation

2014-03-20 13:04:55

Panel : Alain Burlaud(CNAM-France) , Ibrahim Chitou (MESR), Sid Lamrous (Université de Technologies de Belfort-Montbéliard), Koffi Jondo (Daas-UL), Dodzi  Kokoroko (FDD-UL), Kou’santa Amouzou (DAAS-RS-UK)

Session sur la co-diplômation

2014-03-20 13:03:21

Thème : La cô-diplômation et les programmes communs d’enseignement.

Modérateur : M. Kpérkouma Wala

Visite des stands

2014-03-20 12:24:00

Visite des stands par les autorités

Visite des stands

2014-03-20 12:22:50

Visite des stands

Visite des stands

2014-03-20 12:20:48

Après la conférence, direction les stands….

Visite des stands

2014-03-20 12:20:48

Après la conférence, direction les stands….

Conférence Pr Chitou

2014-03-20 11:53:00

Ce qu’on peut retenir de façon succincte de la conférence du Pr Chitou

Le Professeur Ibrahim CHITOU, dans sa conférence inaugurale débutée à 9h 45 sur : « La coopération universités publiques et établissements d’enseignement supérieur privés » a expliqué le fait que les formations sont nées du besoin de la société et qu’il en va de ce fait qu’il y ait une adéquation entre besoins et formations. Pour ce faire, une nouvelle ère de coopération doit naitre par la création de passerelles entre les diverses universités.

Il s’est essentiellement planché sur la complexité de la coopération entre universités publiques et privées qui représente la première partie de son exposition et les conditions de coopération et les diversités, la deuxième partie

Il a rappelé les points de disparités entre les deux types d’universités, les principes régisseurs de la vie tant d’une université publique que d’une université privée qui les place dans une logique de coopération

Ensuite, il a souligné que ce sont les nécessités nées du système LMD qui a imposé une certaine standardisation, d’où l’importance de la création d’une ligue entre les deux types d’universités et ce par  la coopération

Il n’a pas non plus manqué de rappeler les  avantages de la coopération  qui sont entre autres la mutualisation des ressources, la promotion des meilleurs apports de gouvernance, améliorer la qualité de la formation pour ne citer que ceux là. Des approches  ont été formulées comme l’élaboration d’un guide récapitulatif  de toutes les formations universitaires  et des subventions de l’Etat.

Il termine sur un proverbe qui suit : « Chaque matin en Afrique, une gazelle se lève et se dit qu’elle doit courir plus vite que sinon elle risque de se faire dévorer. Chaque matin, un lion se lève et se dit qu’il doit courir plus vite qu’une gazelle sinon il risque de mourir de faim »,.

Il nous incite alors à nous battre quelles que soient nos forces ou nos faiblesses pour être toujours les meilleurs.

Conférence du Pr Chitou

2014-03-20 11:17:35

09H50 Début de la conférence du Pr Chitou, Conseiller Technique au MESR. Thème: Coopération universités publiques et établissements d’enseignement supérieur privés”

Discours d’ouverture

2014-03-20 11:01:37

09H45 Le Ministre de la fonction publique a ouvert les travaux par son discours d’ouverture.

Début des activités

2014-03-20 10:45:30

09h15 min Discours de bienvenue de M. Kuevidjin

FNCU Installation

2014-03-20 10:15:53

Très  chers internautes, fidèles lecteurs et lectrices du www.l-frii.com, bonjour et bienvenue.

Aujourd’hui, Jeudi, 20 mars 2014 marque le début des activités du 6ème Forum National de la Coopération Universitaire (FNCU). Il verra la participation effective des acteurs du monde universitaire et de la formation supérieure. Les étudiants des diverses universités publiques ne sont pas  du reste.

Suivez avec nous étape par étape le déroulement de ces trois jours d’activités sur notre site avec le L-FRII Direct

Merci

FNCU Installation

2014-03-20 10:14:05

Très  chers internautes, fidèles lecteurs et lectrices du www.l-friiii.com, bonjour et bienvenue.

Aujourd’hui, Jeudi, 20 mars 2014 marque le début des activités du 6ème Forum National de la Coopération Universitaire (FNCU). Il verra la participation effective des acteurs du monde universitaire et de la formation supérieure. Les étudiants des diverses universités publiques ne sont pas  du reste.

Suivez avec nous étape par étape le déroulement de ces trois jours d’activités sur notre site avec le L-FRII Direct

Merci

FNCU Programme matinée

2014-03-20 06:22:45

 Matinée : 08H00 à 13H00

 

08H00-8H30 : Mise en place des participants

08H30-9H30 : Cérémonie d’ouverture

–       Mot de bienvenue du Président du Comité d’organisation

–       Allocution du Président de l’Université de Lomé, Représentant les établissements partenaires

–       Discours d’ouverture du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

 

09H30-10H00 : Conférence inaugurale : ‘’La coopération universités publiques et établissements d’enseignement supérieur privés’’ par Monsieur Ibrahim CHITOU, Conseiller Technique du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

 

10H00- 10H30 : Visite des stands

 

 

  • Ø 10H30-12H00 : Session sur la co-diplômation

 

Thème : “La co-diplômation et les programmes communs d’enseignement”

Modérateur : M. Kpérkouma WALA

 

Panel : Alain BURLAUD (CNAM-France), Ibrahim CHITOU (MESR),  Sid LAMROUS, (Université de Technologie de  Belfort-Montbéliard), Koffi JONDO (DAAS-UL), Dodzi KOKOROKO (FDD-UL), Kou’santa AMOUZOU (DAAS-RS-UK)

 

  • Ø 12H00-13H30 : Session sur la Recherche

 

Thème : “La recherche au service de développement”

 

Modérateur : M. Dieudonné GUMEDZOE (UST-TG)

 

Contribution des membres du Panel :

–       Sciences exactes

–       Sciences sociales

–       Sciences de technologie appliquée

Panel : Messanvi GBEASSOR (DRST), Moctar BAWA (ESTBA-UL), Kou’ssanta AMOUZOU (DAAS-RS,UK), Yawovi AKAKPO (FLESH-UL), Kouma NEGLO, (ENSI-UL)

FNCU Programme matinée

2014-03-20 06:22:45

 Matinée : 08H00 à 13H00

 

08H00-8H30 : Mise en place des participants

08H30-9H30 : Cérémonie d’ouverture

–       Mot de bienvenue du Président du Comité d’organisation

–       Allocution du Président de l’Université de Lomé, Représentant les établissements partenaires

–       Discours d’ouverture du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

 

09H30-10H00 : Conférence inaugurale : ‘’La coopération universités publiques et établissements d’enseignement supérieur privés’’ par Monsieur Ibrahim CHITOU, Conseiller Technique du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

 

10H00- 10H30 : Visite des stands

 

 

  • Ø 10H30-12H00 : Session sur la co-diplômation

 

Thème : “La co-diplômation et les programmes communs d’enseignement”

Modérateur : M. Kpérkouma WALA

 

Panel : Alain BURLAUD (CNAM-France), Ibrahim CHITOU (MESR),  Sid LAMROUS, (Université de Technologie de  Belfort-Montbéliard), Koffi JONDO (DAAS-UL), Dodzi KOKOROKO (FDD-UL), Kou’santa AMOUZOU (DAAS-RS-UK)

 

  • Ø 12H00-13H30 : Session sur la Recherche

 

Thème : “La recherche au service de développement”

 

Modérateur : M. Dieudonné GUMEDZOE (UST-TG)

 

Contribution des membres du Panel :

–       Sciences exactes

–       Sciences sociales

–       Sciences de technologie appliquée

Panel : Messanvi GBEASSOR (DRST), Moctar BAWA (ESTBA-UL), Kou’ssanta AMOUZOU (DAAS-RS,UK), Yawovi AKAKPO (FLESH-UL), Kouma NEGLO, (ENSI-UL)

FNCU

2014-03-20 06:14:53

Suivez minute par minute toute la 6ème édition du Forum National de la Coopération Universitaire  du 20 au 22 Mars 2014 à l’Université de Lomé placé sous le thème :’’Coopérer pour l’excellence de l’enseignement supérieur au Togo’’ où que vous soyez juste sur L-FRII et ce grâce aux reportages, commentaires et analyses chaque minute à partir de L-FRII DIRECT.

Similaires