Osita Iheme : « Je suis né normal, mais… » ; Pawpaw fait des révélations sur sa taille

Avec sa petite taille, Osita Iheme, plus connu sous le surnom de ‘‘Pawpaw’’, a réussi à s’imposer dans le cinéma nigérian avec son compère “Aki”, aussi de petite taille. Handicap, maladie…? Plusieurs questionnements résident toujours autour de cette particularité physique que présentent les deux stars. Sur Twitter, dans un long exposé, Papaw a abordé son cas.

« Je suis né normal. A ma naissance, j’étais un bébé normal. Mais je ne peux pas dire à quel moment j’ai cessé de grandir en taille. Plus tard, je me suis retrouvé comme je suis », a-t-il expliqué.

Dernier des cinq enfants de sa mère et devenu très tôt orphelin de père il a beaucoup pâti sa petite taille.

« Mon père a été tué en 1990, dans des circonstances mystérieuses. J’étais encore très petit. Je ne peux pas vraiment dire grand-chose sur lui ni sur les circonstances de sa mort. D’après ce que j’ai appris, c’était un commerçant qui voyageait beaucoup. C’était un grand homme ».

Cela a compliqué en partie sa vie et il a dû se battre pour sortir de la rue, à Aba (près de Port Harcourt). « Si mon papa avait été là, je sais que j’aurais réalisé mes ambitions académiques. Je voulais atteindre le niveau du doctorat. Et il y a tant d’autres choses que je voulais faire s’il était vivant. Cela me fait vraiment mal au cœur ».

Heureusement, il avait l’amour de sa mère et son courage. « Ma mère était très travailleuse et déterminée. Quand j’ai perdu mon père, elle nous a élevés seule. Elle a pris soin de tout le monde à elle seule. Comme un homme. Elle a tout fait pour que je devienne quelqu’un dans la vie et je remercie Dieu aujourd’hui qu’elle ne soit pas déçue », poursuit-il.

Le grand rêve d’Osita Iheme était de devenir avocat. N’ayant pas pu poursuivre ses études en raison des défis précités, il s’est tout de même réorienté vers l’informatique, rapporte Topvisages.

« Je suis à l’école maintenant parce que si j’avais obtenu le soutien que je voulais quand j’étais enfant, j’aurais poursuivi mes études jusqu’au niveau du doctorat. J’étais censé étudier le droit ; c’est un domaine que j’aime tant ».

Similaires