Pakistan : un médecin arrêté pour avoir transmis le VIH à 90 personnes

Alerté par des rumeurs les semaines dernières et après avoir effectué des tests de dépistage, le chef de la police de Larkana, au sud du Pakistan a confié à l’agence française de presse AFP : « Nous avons arrêté un médecin », suspecté d’avoir contaminé le VIH, a plusieurs personnes.

En effet, 18 enfants domiciliés à Larkana au sud du Pakistan, ont été déclarés positif, aux tests de dépistage. Ces résultats ont poussé les leaders de la santé au plan local, à élargir les dépistages. Ces résultats ont poussé les leaders de la santé au plan local, à élargir les dépistages.

« D’après les autorités sanitaires, le médecin injectait des médicaments avec une seule seringue », déplore un responsable sanitaire.

Également, selon les récentes nouvelles, le médecin est lui-même séropositif.

Similaires