Pandora Papers : 2 stars du PSG dans de sales draps

Le monde du football n’est pas épargné par l’évasion fiscale. Après la révélation, il y a plus d’un an des « football leaks », mettant en lumière des systèmes de détournements et de dissimulations de fonds, un nouveau rapport vient d’être rendu publique, les Pandora Papers.

Dans ce dernier, des journalistes ont épluchés plus de 12 millions de documents officiels pour révéler les méthodes de l’évasion fiscale.

Dans ce rapport, le nom d’Angel Di Maria et Mauricio Pochettino sont révélés, comme le souligne Le Parisien.

Dans le cas du joueur argentin, cela concerne ses droits à l’image. L’ancien milieu du Real Madrid utilise une société basée au Panama, un paradis fiscal, pour y enregistrer ses revenus liés à l’exploitation de son image, notamment au travers des partenariats publicitaires noués avec Coca-Cola ou Adidas.

Ce n’est pas une première pour Angel Di Maria, qui avait déjà été condamné par la justice espagnole pour les mêmes raisons.

Pour l’entraîneur argentin, c’est une société basée dans les Iles Vierges Britanniques qui est en cause.

Mauricio Pochettino se serait servi de cette dernière pour gérer « ordonner les revenus de son clan » comme le souligne le journal francilien.

Des accusations qui ne devraient pas faire le bonheur du Paris Saint-Germain, soucieux de préserver son image depuis l’arrivée des Qataris.

Avec onzemondial.com

Similaires