Panne Google : voici la somme exorbitante perdue par la société

Le lundi 14 décembre, les internautes ont eu la surprise de constater une panne concernant l’ensemble des services Google, à savoir YouTube, Gmail, Google Drive, Google Images, Google Discover, Google Home, Google Play Store ou encore Google Analytics. Le moteur de recherche Google, lui, continuait cependant d’être opérationnel.

La panne a touché de nombreux pays à travers le monde, et notamment en Europe. Les Etats-Unis, l’Inde ou encore l’Afrique du Sud ont aussi été touchés. Nos confrères du journal Le Monde ont contacté la société, et en fin d’après-midi, un porte-parole leur a déclaré :

« Aujourd’hui, à 12h47 (heure de Paris), Google a connu une panne de son système d’authentification d’une durée de quarante-cinq minutes environ en raison d’un problème de quota de stockage interne. Les services exigeant que les utilisateurs se connectent ont connu des taux d’erreur élevés pendant cette période. Le problème du système d’authentification a été résolu à 13h32, heure de Paris. Tous les services sont à présent rétablis ».

Dès 13h30 en effet, les internautes ont constaté de nettes améliorations. YouTube était par exemple de nouveau disponible. Les derniers problèmes rencontrés par Google ont quant à eux été résolus vers 14h56.

Le site Presse-Citron avait calculé et déclaré précédemment que Google engrangeait 8140 dollars par seconde, soit 348 500 dollars par minute. Si l’on se base sur ces chiffres arrondis, que l’on part du principe que la panne est survenue à 12h47, et que l’incident a été rectifié à 13h32 précisément, comme l’affirme le porte-parole de Google, nous pouvons calculer la somme perdue par Google.

À l’aide d’un rapide calcul (348 500 multiplié par 45), on obtient 15 682 500. Google aurait donc perdu, avec cette panne à échelle mondiale, une somme avoisinant les 15,7 millions de dollars, ce qui équivaut à environ 13 millions d’euros. Une somme stratosphérique qui nous laisse pantois.

Plus d'articles
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié se rencontrent ce lundi à Bruxelles