Paraguay : Démission du vice-président suite aux sanctions des États-Unis

Le vice-président du Paraguay, Hugo Velazquez, a annoncé vendredi 12 août sa démission et a également révélé qu’il s’est retiré de la course à l’élection présidentielle de l’année prochaine après avoir été sanctionné par Washington pour “corruption importante”.

Alors que Velazquez a nié l’accusation américaine, il a déclaré que sa démission serait offerte pour “protéger” son parti. Il a déclaré : “Je parle avec le calme que mon comportement me donne, parce que je n’ai pas fait ce dont ils m’accusent. Je parle avec une conscience claire.”

Velazquez espérait se présenter aux élections l’année prochaine en tant que président du Paraguay, y compris l’actuel Mario Abdo Benitez qui est limité à un seul mandat de cinq ans.

Il a déclaré : “La décision de se retirer n’affecte pas le président. Je prends ma retraite de la politique. C’était la dernière étape de ma carrière.”

L’AFP a rapporté que plusieurs membres de la famille ont également été sanctionnés, ainsi que Juan Carlos Duarte, un ami proche et conseiller juridique de la société qui gère la centrale hydroélectrique de Yacyreta.

Velazquez a nié les allégations américaines et a insisté sur le fait qu’il avait “la conscience tranquille”. ” Il avait été candidat aux primaires du parti Colorado au pouvoir en décembre 2019

Les sanctions américaines concernent l’offre de Duarte « d’un pot-de-vin à un agent public paraguayen afin d’entraver une enquête qui menaçait le vice-président et ses intérêts financiers ».

Similaires