Paris : la Ville lumière attire beaucoup moins les riches

La ville Paris n’attire plus autant les grandes fortunes (leur patrimoine est compris entre 1 et 30 millions de dollars voire au-delà) Pour première en 2019,  l’année dernière, Paris a dégringolé à la septième place, selon le classement établi par le réseau immobilier de luxe Barnes.

On peut évoquer comme raisons, les multiples grèves, la crise du Covid et les confinements répétés. «Le marché immobilier parisien est resté solide et fait toujours rêver», assure Thibault de Saint-Vincent, président de Barnes.

Aucune des 5 villes qui caracolaient en tête du classement depuis des décennies ne figure aux trois et même aux cinq premières places! Ni New York, Londres, Hong Kong ou encore Los Angeles.

Sur le marché immobilier traditionnel, les villes moyennes ont de plus en plus le vent en poupe et commencent à bousculer les grandes métropoles. «Zurich, Copenhague, Miami et Stockholm semblent offrir, mieux que toutes les autres, ce qui est désormais le plus recherché par les familles fortunées dans les villes internationales, à savoir la qualité de vie, l’environnement et la sécurité», décrypte Thibault de Saint Vincent, président de Barnes qui prévoit «un bel avenir pour le marché immobilier» zurichois.

Aux Etats-Unis, une seule ville figure dans le top 10. New York, particulièrement prisée des grandes fortunes, est rejetée à la 11e place (-9 places) et Los Angeles, à la 14e (-12 places). Miami semble faire figure de nouvel eldorado américain des grandes fortunes.

Plus d'articles
Beyoncé : ce fantasme se3uel qu’elle souhaite réaliser un jour avec Jay-Z