Participation du Togo à la CAN Égypte 2019 ; Claude Le Roy y croit toujours et évoque le cas Adebayor

Le Togo affronte, fin mars, le Benin en match comptant pour la dernière journée des éliminatoires de la CAN Egypte. Même si les chances de qualification des Eperviers à cette compétition continentale sont réduites, le Sélectionneur national y croit encore.

CAN, 2019, Egypte, Claude Le Roy, Benin, Adebayor,
Claude Le Roy

Dans une interview accordée à nos confrères de Cafonline cette semaine, Claude Le Roy se réjoui de retrouver une équipe beaucoup plus structurée, avant ce match décisif. Ce qui n’était pas le cas face à l’Algérie.

« Il me manquait mes meilleurs défenseurs, Djene Dakonam et Oura-Sama Hakim sans compter Ihlas Bebou de Hanovre […] Les Écureuils du Bénin seront privés de Sessegnon, Poté et D’Almeida, trois joueurs majeurs. On doit faire un gros match pour se qualifier », indique-t-il.

Pour le Français, jouer à l’extérieur, compte tenu de l’état de la pelouse à Lomé, n’est pas un désavantage. « On avait fait un super match en Algérie même si nous avions perdu 1-0. On a gagné en Gambie. C’est vrai que nous n’avons pas été gâtés avec la reconstruction de Kegue alors que les travaux du stade municipal de Lomé ne sont pas achevés. Cela a été une double pénalité ».

Abordant la situation d’Emmanuel Adebayor lors des matches précédents et de sa participation pour cette rencontre à Cotonou, le technicien se veut rassurant. « C’est un grand gabarit et sur ces pelouses il y a de grands rebonds. C’est handicapant pour lui ».

« On avait joué sans lui en Gambie et on avait gagné. Actuellement, Emmanuel rejoue beaucoup avec Basaksehir en Turquie. Ils sont en tête du championnat et il a marqué récemment. Je parle souvent avec Sheyi. Le match aura lieu le 24 mars, nous avons encore le temps et, a priori, il n’y a aucun problème sur sa participation », rassure-t-il.

Avec Cafonline

Plus d'articles
Concert de Santrinos interrompu à l’hôtel Onomo : voici le conseil de Dieudonné Kevin à l’artiste