Pays-Bas : l’église protestante reconnaît ses torts envers les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale

Pour la première fois, l’église protestante aux Pays-Bas va reconnaître sa culpabilité dans l’instigation de l’antisémitisme avant et pendant la Seconde Guerre mondiale dans le pays, a révélé un média néerlandais, ce jeudi 22 octobre. 

Parmi les victimes de la déportation des Juifs aux Pays-Bas, figure Anne Frank. Cette adolescente de 15 ans est devenue célèbre dans le monde entier après la publication de son journal intime rédigé entre 1942 et 1944 alors qu’elle et sa famille se cachaient dans un appartement clandestin à Amsterdam. Elle décède en 1945 au camp de concentration de Bergen-Belsen. 

L’Église protestante (Protestantse Kerk Nederland, PKN) doit faire une confession publique en ce sens le 9 novembre à l’occasion du 82ᵉ anniversaire de la “Nuit de cristal”, a précisé le quotidien Trouw. Les Pays-Bas commémorent chaque année la “Nuit de cristal”, durant laquelle les nazis en Allemagne avaient détruit synagogues et magasins juifs, en 1938.  

“Nous avons échoué, dans nos discours, en gardant le silence, dans nos actions et omissions, dans notre attitude et notre pensée”, a affirmé le journal, révélant les propos que doit tenir le secrétaire général du PKN Rene de Reuver dans un discours préparé à l’avance. 

Plus d'articles
Shan’L : la chanteuse se prononce sur son célibat