Pédophilie dans l’Église Catholique : un prêtre condamné à 21 ans de prison pour avoir violé 70 enfants

Un tribunal russe a condamné à 21 ans de prison un ancien prêtre orthodoxe, qui a adopté 70 enfants et a commis une série de viols et d’abus à leur encontre.

Nikolai Stremsky, bien connu en Russie comme l’homme de la « famille la plus nombreuse » de Russie et décoré de l’Ordre national de la gloire parentale, a été reconnu coupable d’avoir violé plusieurs enfants et d’autres actes de violence dans sa paroisse de l’Oural, dans le sud-ouest de la Russie.

En tant qu’abbé de la ville de Saraktash, Stremsky et sa femme ont dirigé un foyer d’accueil depuis le début des années 1990, adoptant des enfants d’orphelinats de la région. La plupart des 70 enfants qu’ils ont adoptés sont maintenant des adultes.

Stremsky a été arrêté en 2019 et a fait l’objet d’une enquête pour des infractions contre sept mineurs, car à l’époque il avait condamné les allégations contre lui comme diffamation.

Condamnant Stremsky à la prison dans une colonie pénitentiaire, le tribunal de Saraktash, vendredi 24 décembre, lui a interdit de travailler avec des enfants pendant 20 ans et lui a retiré son honneur parental national. Il a également été banni de la prêtrise.

Selon l’agence de presse d’État russe TASS, en 2020, l’un de ses enfants adoptifs adultes et son mari ont été condamnés à des peines avec sursis pour avoir illégalement restreint la liberté d’enfants alors qu’ils vivaient avec Stremsky.

Similaires