Le jeune nigérian Muhammed Adamu a été condamné cette semaine par le juge A. Jauro de la Haute Cour de Yobe à la peine de mort par pendaison pour avoir tué sa petite amie de 24 ans, Hauwa Muhammad.

 L’acte macabre remonte à mai 2018 où au cours d’une altercation conjugale, Adamu a mis fin à la vie de Hauwa.



Lire sur : Togo : 6 nouvelles églises fermées par la police des cultes ce mois de juin à Lomé

Dans son jugement rendu, ce mardi 11 juin, le juge Jauro a conclu que la partie civile a prouvé hors de tout doute que le suspect avait bel et bien tué la victime. Le président du tribunal a alors reconnu le suspect coupable de meurtre en vertu de l’article 221 du code pénal.

 « Selon les vertus de l’article 273 du Code de procédure pénale, lorsqu’une personne est condamnée à mort, elle est pendue à mort par le cou. Je vous condamne donc Muhammed Adamu à mourir par pendaison. Que Dieu ait pitié de vous », a asséné le juge.

S’adressant aux journalistes après le jugement, l’avocat de la défense, MM Dauda, ​​a déclaré qu’il étudierait soigneusement le verdict et pourrait éventuellement faire appel.

Lire sur : Togo / Résultats du Bac 1, session 2019 ; les numéros courts pour consulter

 Réagissant au jugement, le suspect a déclaré qu’il l’acceptait sans réserve comme la volonté de Dieu pour lui. «  J’ai prié Dieu pour le meilleur jugement. Je crois que c’est la volonté de Dieu pour moi et je crois que ce verdict est le choix de Dieu. Je l’accepte avec enthousiasme », a-t-il dit.

Miss Togo 2019