[Photo] Voici le reste de la baleine, 4 jours après son arrivée sur la plage

En début du mois, nous vous rapportions le cri de cœur de l’ancienne ministre nigériane de l’Aviation, Femi Fani-Kayode, après l’acharnement des riverains sur une baleine qui a échoué sur leur plage en début de semaine.

Lire aussi :[Photo] Une baleine a eu le malheur d’échouer sur une plage africaine !

Lire aussi : Rebondissement dans l’affaire de viol présumé : mauvaise nouvelle pour Cristiano Ronaldo

A en croire les images qui circulent sur les réseaux sociaux, depuis ce week-end, la grande baleine est devenue un squelette comme on peut voir les photos ci-dessous.

[Photo] Voici le reste de la baleine, 4 jours après son arrivée sur la plage [Photo] Voici le reste de la baleine, 4 jours après son arrivée sur la plageLes habitants n’ont pas été tendre avec la chaire de ce baleine qui mesurait plus 20 mètres.

Lire aussi : Affaire Kadhafi-Sarkozy : l’ex-ministre de l’intérieur de Sarkozy ressort libre du tribunal

Voici le cri de cœur de l’ex ministre  

« Je pensais avoir tout vu, à l’exception de celui-ci qui m’a vraiment choqué et qui m’a fait pleurer.

[Photo] Une baleine a eu le malheur d’échouer sur une plage africaine
Des populations en plein découpage à l’arrivée

J’ai pleuré pour la pauvre baleine, que j’ai décidé d’appeler Rotimi, et j’ai pleuré pour les Nigérians.

Si vous êtes une baleine, veuillez ne pas commettre l’erreur d’échouer sur une plage nigériane! Un groupe de jeunes affamés et en colère vous brisera. Ils découperont toute votre viande et ils vous mangeront à fond.

Lire aussi : Les propositions de Kader Cougbadja pour le décollage du football togolais

Dans pratiquement tous les autres pays, les baleines qui errent sur une plage sont traitées avec humanité, gentillesse, compassion et amour et sont aidées et repoussées à la mer par les habitants pour leur permettre de vivre.

Il existe même des lois internationales qui empêchent les baleines d’être massacrées en mer!

Malheureusement, dans notre cas, il en va différemment : au Nigéria, quand ils échouent sur nos plages et nos rivages, nous les matraquons à mort, nous les abattons, les découpons jusqu’à l’os et les servons pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner.

Cela prouve qu’en tant que peuple, nous avons perdu notre sens de la décence, de l’humanité et de la compassion. La faim et notre incapacité à faire preuve d’empathie pour les objets et les victimes de notre sauvagerie et de notre barbarie nous ont transformés en monstres sans scrupule et sans conscience.

Lire aussi : Un «Drone made in Sénégal» pour lutter contre le paludisme en Afrique de l’Ouest

Pire encore, beaucoup de nos rives sont en fait disposées à tenter de justifier leur cruauté et leur sauvagerie en conséquence de leurs dispositions délirantes, psychotiques, psychopathiques et sociopathiques.

Par exemple, soixante personnes ont été tuées à un enterrement organisé par Boko Haram il y a deux jours et personne au Nigeria ne s’en soucie vraiment. Il est à peine mentionné dans la presse locale et la presse internationale nous a lâchés il y a des années.

De nouveau, des milliers de personnes sont tuées chaque semaine par des éleveurs peuls dans tout le pays, mais la nouvelle est cachée et réprimée, le gouvernement s’en fiche et le peuple ne ressent aucune indignation!

C’est le niveau auquel nous sommes descendus et avons dégénéré au Nigéria aujourd’hui.

La vie sacrée, qu’elle soit celle d’un être humain ou d’un animal, ne signifie absolument rien pour nous et, quand elle est prise, nous ne frappons plus une paupière.

Lire aussi : Les Coréens furieux contre la Juve à cause de Ronaldo

Une baleine appelée Rotimi se lave sur nos côtes et en quelques heures, elle est réduite en morceaux à l’OS! Pensez-y pendant une minute! JUSQU’À L’OS! Nous n’avons pas laissé un seul morceau de chair sur ce corps de pauvre créature!

C’est ce que nous sommes devenus: des bêtes sans pitié ni compassion. Et nous nous délectons et prenons du plaisir à nous en vanter.

Je ne sais pas pour vous, mais tout me fait me sentir si honteux. Cela me rend malade et me donne des frissons dans le dos.

Nous avons été transformés en un peuple au cœur dur, cruel, vicieux, appauvri, affamé, méchant et méchant, qui n’a aucun respect pour la vie des êtres humains ou des animaux.

Il n’est donc pas surprenant que les première et quatrième organisations terroristes les plus meurtrières au monde s’épanouissent et s’épanouissent avec impunité sur nos côtes.

Lire aussi : CEDEAO : le franc-parler du président Alassane Ouattara

Je suis sûr que certains Nigérians égarés, qui tirent de la joie et prennent du plaisir à prendre une vie, qui aiment regarder le sang couler, s’en vantent aussi!

C’est vraiment si triste. Cruauté, le Nigeria est ton nom! »


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Barça / LdC : Encore une bonne nouvelle avant le choc face au PSG ?