Planète 50-50 d’ici 2030

Femme et développement durableLe 8 mars, comme de coutume, le monde entier célèbre la journée internationale de la femme. Une journée où la femme est mise au centre des débats.

C’est aussi une occasion de faire un bilan sur la situation des femmes dans le monde et de capitaliser les dividendes des expériences passées. Le thème retenu cette année est « Les femmes dans un monde de travail en mutation, planète 50-50 d’ici 2030 ».

Au Togo, les femmes représentent plus de 51 % de la population dans son ensemble et constituent 56% de la population active. Selon Mme Tchabinandi Yentchare, ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, la pertinence de ce thème démontre toute son importance pour tous ceux qui croient fermement au rôle primordial de la femme dans le monde du travail.

« Le monde du travail est de plus en plus compétitif et concurrentiel, il est en pleine mutation ; une mutation qui restructure fondamentalement les procédés de fabrication, de distribution et de consommation », a-t-elle expliqué.

« Le chantier est vaste et les défis sont énormes. Pour avancer, chacun doit apporter sa pierre et jouer pleinement sa partition en s’inscrivant dans la dynamique définie par les orientations stratégiques nationales (…) on ne peut qu’avancer si les femmes elles-mêmes prennent conscience, s’engagent et se mettent à construire cette planète 50-50 d’ici 2030 », a-t-elle ajouté.

Rappelons qu’au Togo, des activités sont programmées pour marquer cette journée. L’apothéose est prévue ce mercredi à 14h au Palais des congrès de Lomé.




Plus d'articles
Togo / Affaire de combat spirituel : Togbui Zéwouto déposé à la Prison civile de Lomé