Polémique : quand une professeure s’inspire de Mbappé pour une leçon d’orthographe

Depuis la victoire de l’équipe de France à la Coupe du Monde 2018, Kylian Mbappé est devenu, plus que tous les autres, une idole. Les enfants l’adorent, les parents l’admirent, les journalistes l’encensent. Et les professeurs ont trouvé en lui une source d’inspiration.

Le joueur est ainsi devenu une référence en matière d’orthographe. On ne sait pas si l’attaquant du PSG est fort en dictée mais il aide, sans le vouloir, les maîtres et maîtresses avec leurs élèves pour qu’ils écrivent  bien certains mots.

Le samedi 7 mars, une professeure de lettres classiques a publié sur son compte Twitter ce message : « Grâce à vous @KMbappe, nos élèves progressent en #orthographe », avec un émoji cœur et une image. Sur cette dernière, il est écrit : « La règle Mbappé, J’écris M au lieu de N devant m, b, p (“Mbappé”), chanpion, champion ».

Comme l’ont fait remarquer certains internautes, cette règle, non officielle, est connue depuis un moment puisqu’elle circulait déjà sur les réseaux sociaux quelques semaines après le Mondial 2018. Mais, beaucoup, d’autres, ne connaissaient pas cette méthode. Et tout s’est emballé sur Twitter.

Nombreux sont certaines personnes à la trouver marrante, utile et plutôt futée pour aider les enfants à ne plus faire d’erreur avec ces “n” et ces “m” placés devant les “m, b, p”. Ils considèrent cela comme un bon moyen mnémotechnique, comme le bon vieux “Mais où est donc ornicar ?” pour retenir les conjonctions de coordination.

Mais, comme pour toutes idées, bonnes ou pas, il y a les réfractaires, qui ne comprennent pas comment on peut tomber si bas dans l’éducation nationale et qui s’inquiètent du niveau d’orthographe des élèves en France. Il faudrait demander aux élèves si cette règle Kylian Mbappé les aide vraiment. D’autant plus qu’il y a quelques exceptions comme “bonbon” ou “embonpoint” par exemple.

Avec GQmagazine.

Plus d'articles
Ghana : ce rang mondial occupé par le pays menacé