Idriss Déby, le président du Tchad s’est enfin prononcé sur le Franc CFA, une monnaie qui fait couler beaucoup d’encre depuis quelques mois sur le continent africain, notamment en Afrique de l’Ouest.

Renault : les équipes n’en peuvent plus de l’affaire Ghosn



« Il appartient maintenant aux chefs d’Etat africains, comme je le pense, de renégocier cette convention qui nous lie à une monnaie qui n’est pas la nôtre avec une parité fixe », a–t-il dit.

« Le seul intérêt du franc CFA, c’est d’avoir 14 pays avec une monnaie commune. Il faut que les 14 pays restent regroupés et qu’ils renégocient pour que le Trésor français ne nous gère plus », a-t-il avancé.

« C’est à nous de gérer notre monnaie avec notre banque centrale. Au niveau du conseil d’administration de notre banque centrale, nous avons trois Français qui siègent avec le droit de véto. Où est alors la souveraineté monétaire ? Comment voulez-vous que l’Afrique se construise ? », se demande-t-il.

Juventus : Cristiano Ronaldo se prononce sur les 700 buts de sa carrière

Il faut noter que l’Afrique de l’Ouest envisage la création d’une monnaie unique qui sera baptisée Eco.

Avec Mali Actu