>

Pologne : le garde du corps de Robert Lewandowski suspendu par la Fédération

Partager l'article sur :

Après le tollé suscité en Pologne par le fait que celui qui a été engagé comme garde du corps de Robert Lewandowski et des membres de l’équipe nationale polonaise était un militant néonazi polonais connu et accusé d’appartenir à une bande criminelle, la Fédération polonaise de football a décidé de faire marche arrière et de rompre ses liens avec Dominik G., alias Grucha.

Et c’est dans un communiqué publié par la PZPN, que l’équipe nationale polonaise a déclaré « qu’en raison des rapports médiatiques concernant Dominik G., il a été décidé de le retirer de toutes les activités liées à l’équipe nationale ». Cezary Kulesza, président de la fédération, est celui qui a engagé Grucha, mais il a été utilisé ‘’pour des travaux de sécurité’’.

De son côté, le sélectionneur polonais Czesław Michniewicz n’a pas tari d’éloges sur l’ancien garde du corps de l’équipe nationale polonaise : « Il a rempli son rôle de manière fantastique. Je l’appelle un professionnel. Ce qu’il a fait, comment il s’est occupé de Robert, comment il s’est occupé de l’équipe, comment il s’est occupé de nous… »

Dominik G. ne voyagera pas avec la Pologne pour la Coupe du Monde 2022 au Qatar. Comme l’a précédemment rapporté AS, la controverse est apparue lorsqu’il est apparu que Grucha « a un dossier ouvert en ce moment pour militantisme dans une bande criminelle qui, entre autres charges, est accusée de propagation du nazisme ou d’organisation de combats », rapporte Tofoot.