Port du masque pendant l’accouchement : Olivier Véran va saisir le Haut Conseil de Santé Publique

Le ministre de la Santé Olivier Véran était interrogé le jeudi 8 octobre, sur l’obligation donnée à des femmes enceintes d’accoucher avec un masque, une expérience difficile pour beaucoup d’entre elles.

“Je ne tranche pas une question comme celle-ci sur un plateau TV”. Olivier Véran est revenu dans “Face à BFM” le jeudi sur une expérience qu’ont pu vivre de nombreuses femmes ces dernières semaines : devoir accoucher en portant un masque.

Une mesure de prévention prise par des maternités contre la propagation du coronavirus mais une contrainte qui vient s’ajouter à une épreuve déjà difficile, et que dénonce notamment le collectif Stop aux violences obstétricales et gynécologiques.

Interrogé sur la possibilité ou non qu’une femme enceinte soit dispensée du port du masque pendant l’accouchement, le ministre de la Santé a annoncé qu’il allait saisir le Collège national des gynécologues obstétriciens et probablement aussi le Haut Conseil de Santé Publique: “pour ce genre de problématique, j’ai besoin d’être éclairé”, a précisé le ministre.

« Je n’ai pas la réponse précise en terme de recommandations. Il faut vérifier si cela correspond à une pratique générale ou locale », a ajouté Olivier Véran.

S’il estime qu'”il ne paraît pas complètement incohérent de continuer à se protéger”, Olivier Véran considère qu’il faut tout faire pour que l’accouchement soit “un événement le moins traumatisant possible”.

Source : BFMTV

Plus d'articles
Camille Makosso : le somptueux cadeau que le pasteur offre à sa fille après l’obtention du bac