Portrait d’Essivi Mimi Bossou-Soedjede, Directrice de La Maison des jeunes-La Maison TV5 Monde

photo Mimi 2
Essivi Mimi Bossou-Soedjede

Que ce soit dans l’artisanat, le social business, le social, les services ou leur engagement sur des causes nobles, elles ont montré leur inventivité et opiniâtreté face aux sexismes et difficultés rencontrés sur le parcours. Portrait des trois femmes nominées pour le prix ‘Ambassadrice Vlisco 2015’.

Portrait d’Essivi Mimi Bossou-Soedjede, Directrice de La Maison des jeunes-La Maison TV5 Monde : une femme engagée et travailleuse au service des jeunes.

 

Née le 26 janvier 1969 à Hihéatro, Essivi Mimi Bossou épse. Soedjede est issue d’une fratrie de neuf enfants avec des géniteurs instituteurs. Après ses études primaires et secondaires sans faute et à la clé un Bac D (filière scientifique), elle poursuivit avec des études universitaires en gestion commerciale à l’Université du Bénin (actuelle Université de Lomé, Togo) où elle obtint son diplôme à 20 ans.

 

Le monde professionnel avec ses exigences, Essivi Mimi Bossou l’a connu très jeune même avant le diplôme en poche, mais a su apprendre rapidement et prendre comme sienne le travail pour en être à la hauteur. « J’ai commencé à travailler assez jeune. Je me suis très vite adaptée à ce nouveau monde parce que l’ambiance était comme familiale et cela m’a permis d’assurer les charges qui m’étaient confiées comme un business personnel ».

Au Palais de l'Elysee en France
Mimi au Palais de l’Elysée en France, coté droit du Président François Hollande

 Ne vous arrêtez pas à son sourire et à sa spontanéité, Mimi (comme elle aime qu’on l’appelle tout simplement), est une Manageuse accomplie, sûre d’elle et qui sait faire preuve de tact quand il le faut. Elle a pu se forger ses armes en ‘bourlinguant’ dans plusieurs structures sur son parcours. « J’ai exercé dans beaucoup de domaines de 1990 à ce jour. Responsable commerciale dans une société qui fait l’exportation des produits agricoles ensuite Directrice d’établissement commercial puis Représentante Afrique de l’Ouest d’une Société Américaine de traduction JPD SYSTEMS et Attachée d’Administration dans le cabinet d’expertise comptable de mon mari et enfin Gérante d’une société de vente de fournitures et matériels de bureau », nous confie-t-elle. « Durant mon parcours professionnel, j’ai dirigé des hommes et des femmes qui m’ont forgé un caractère de fermeté quand il le faut », ajoute-t-elle.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Mimi en conférence de rédaction du magazine Ados Mag

Passion pour la culture, l’éducation de la jeunesse, la communication et son engagement aux côtés des jeunes et des causes nobles.

Passionnée très tôt par la culture (club de théâtre intégré à 8 ans au primaire, ensuite membre des groupes de récital au collège puis membre du Club Unesco au lycée) nonobstant son parcours formatif plus proche des chiffres que des lettres et son emploi du temps professionnel chargé, Mimi a su coaliser ses deux vies (passions pour la culture et exigences professionnelles). « Passionnée plutôt par la culture, l’éducation de la jeunesse et la communication, j’ai très tôt, parallèlement à mes activités professionnelles, œuvré dans ce domaine en créant en 2004 ‘’l’Association Précieux Trésor de Vie’’ (APTV), pour l’épanouissement intégral de la jeunesse », une dénomination choisie parce que, « les enfants et les jeunes sont de précieux trésors, non seulement pour leurs parents, mais aussi pour la nation tout entière. »

« Je suis également Directrice de Publication de deux Magazines, un pour les adolescents, ‘Ados Mag’ (aborde deux thématiques particulières liées à la vie des jeunes à savoir, la planification des études et la gestion responsable de la sexualité) et l’autre pour les enfants, ‘Bakan’. »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
atelier de décoration au centre

Pour Mimi, « les jeunes peuvent être des acteurs de leur propre développement s’ils ont à leur disposition, des informations et surtout des outils adaptés », une des raisons l’ayant conduit à la mise en place de La Maison des jeunes-La Maison TV5 Monde.

Son engagement, ne se limite pas qu’aux jeunes. Mimi est également membre de diverses associations, dans des domaines tels que la promotion de l’État de droit et de la citoyenneté ; des nouvelles technologies ; de la femme, mère, éducatrice et base de la cellule familiale… « Tout ce travail que je fais avec grand plaisir se fait aussi bien en ville que dans les villages où j’encadre les enfants et les femmes dans leurs activités quotidiennes.»

Atelier de couture au centre
Atelier de couture au centre

La maison des Jeunes – La maison TV5 Monde, de l’idée à sa concrétisation, pas toujours un long fleuve tranquille. Perspectives.

L’idée est née suite à la création de l’APTV regroupant les enfants pour des activités éducatives et culturelles. « Les enfants grandissant et le nombre avec lequel j’ai commencé ayant évolué, de nouveaux défis se présentaient.» Parmi ces défis, figuraient, la création d’une bibliothèque, le besoin de plus d’espace et de programmation de plus d’activités. « J’ai donc d’abord créé une bibliothèque qui a évolué jusqu’au centre que j’ai appelé La Maison des jeunes-La Maison TV5 Monde ».

Au delà des frontieres (France) pour parler d'education avec les élèves de St Honore d'Elau Pris 16e
Mimi en France pour parler d’éducation avec les élèves de St Honore d’Elau Pris 16e

Ce parcours brossé en quelques lignes n’a pas été épargné par les préjugés sexistes et pesanteurs culturelles vis-à-vis de Mimi. Son secret pour arriver à bout, forte de son expérience : « J’ai fermé mes oreilles aux mots de découragements parce qu’il y en a beaucoup eu. J’ai cru en mon projet, persévéré, investi et me suis investie.»

Pari gagné pour Mimi, puisqu’au bout du chemin, elle a ouvert la maison le 12 août 2011 à Adidogomé au rond-point de la douane sur le boulevard du 30 août. Un lieu de rencontre et d’écoute pour les jeunes et les moins jeunes. Un cadre où on trouve une bibliothèque conviviale bien garnie de livres, romans… ; un espace informatique qui offre des services et des programmes de formations… ; une salle polyvalente pour des ateliers, conférences…; une belle cour pour de minis spectacles, concerts…

Maison TV5 Monde
Devanture de la maison des jeunes

Au commencement était le rêve et le rêve pour Mimi est de continuer par impacter positivement la vie des gens autour d’elle à travers des actions concrètes. « Je ne suis qu’au début de la réalisation de mes rêves… Je veux agir pour donner des outils de développement aux jeunes de tout le pays. Je veux aider à faire des femmes, des leaders dans leur environnement, qu’elles soient en ville ou au village, qu’elles soient instruites ou non et même si elles sont encore jeunes filles.» Beaucoup d’ateliers de formations pratiques en cuisine, couture, décoration, création de bijoux et bien d’autres pour préparer les jeunes à entrepreneuriat et à la créativité sont au programme dans son centre.

 Vie d’épouse et de mère – vie de Manageuse.

Concilier vie professionnelle et vie personnelle et trouver le juste équilibre, pour Mimi « mariée et mère de trois adorables grands enfants », est juste une question d’organisation avec la compréhension et l’appui de ses amours même s’il y a des hauts et des bas avec parfois des choix difficiles à faire et à assumer. « Dieu m’a donné un mari formidable, très compréhensif qui accepte que je puisse le laisser parfois pour m’occuper des autres. Mes enfants aussi ont collaboré et je les remercie.», nous confie-t-elle.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Activité au centre – concours d’art oratoire

Nomination pour le prix ‘Ambassadrice Vlisco 2015’

Pour celle qui se dit surprise d’abord par la nomination et ensuite fière pour cette aventure qu’elle qualifie de rêve, cette nomination pour le prix ‘Ambassadrice Vlisco 2015’, est « Une reconnaissance de mon engagement qui demande beaucoup de travail, du courage et de l’audace parfois. Il m’a fallu du sacrifice pour m’occuper des autres sachant et croyant qu’en m’occupant des autres, je m’occupe de moi-même ». Il n’en demeure pas moins pour Mimi qu’il s’agit également d’un nouveau défi, « cette nomination est un appel à bien faire et à faire davantage parce que maintenant, j’ai beaucoup de projecteurs sur moi. »

Le message de fond qu’elle voudrait passer à la gent féminine par cette « nouvelle aventure », est simplement celle « d’oser » en s’inspirant de sa citation préférée extraite de « Letters from a businessman to his son » de Kigsley Ward qui dit : « Ose rêver. Ose essayer. Ose te tromper. Ose avoir du succès. Vas-y. Je te lance un défi ! ».

 

Toutes nos félicitations à Mme Essivi Mimi Bossou épse. Soedjede et à son équipe pour le travail abattu pendant ces quatre années après l’ouverture de La Maison des Jeunes-Maison Tv5 Monde. Nous leur souhaitons plein de succès pour l’avenir.

Plus d'articles
Lomé, capitale africaine de la banque