Usain Bolt n’est plus nonuple champion olympique. Il vient de perdre sa médaille d’or en relais 4×100 mètres gagné à Pékin en 2008.

La raison ? L’un de ses co-équipiers, ce jour-là, s’est fait suspendre pour dopage.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté, le jeudi 31 mai dernier, l’appel du sprinter jamaïcain Nesta Carter au sujet de sa disqualification des Jeux olympiques de Pékin, en 2008, pour un test antidopage positif décelé huit ans plus tard.

-- Publicité L-FRII --

Carter a couru la première manche du relais 4X100 m, où Bolt a été utilisé troisième pour aider la Jamaïque à l’emporter en un record mondial de 37,10 secondes.

Lors de nouvelles analyses des échantillons des JO 2008 effectuées par le Comité international olympique (CIO) en 2016, il a été prouvé que Carter avait utilisé de la méthylhéxaneamine, un stimulant. La Jamaïque a été disqualifiée et privée de son titre.

Le TAS a rejeté les arguments de Carter, qui prétendait que les résultats devaient être ignorés ou encore que la décision du CIO devrait être infirmée en raison «d’erreurs alléguées».

Ce verdict n’est toutefois pas une surprise et prive ainsi Bolt d’un palmarès parfait aux 100, 200 et 4X100 m olympiques. Bolt a pris part aux jeux de 2008, 2012 et 2016.

Carter, maintenant âgé de 32 ans, faisait également partie de l’équipe de relais en compagnie de Bolt lors des victoires des Mondiaux de 2011, 2013 et 2015. Ils étaient également coéquipiers quand la Jamïque a établi une autre marque mondiale au relais 4X100 m des Jeux de Londres, en 36,84 secondes. L’affaire n’est sûrement pas terminée.

Avec Hara Kiri

La Rédaction