Pour éviter une peine de prison, elle adopte une stratégie peu recommandée

Accusée de fraude à l’assurance, Julie Wheeler était terrifiée à l’idée de finir en prison. Pour s’éviter un tel calvaire, la mère de famille domiciliée en Virginie-Occidentale a élaboré un plan avec son mari et son fils. Le 31 mai, Rodney Wheeler a appelé la police pour annoncer que son épouse était tombée d’une falaise.

De vastes opérations de recherche ont été menées dans la région, à grand renfort de drones, de chiens et d’experts en tous genres. Une centaine de bénévoles a par ailleurs participé aux battues. Or, deux jours après la prétendue disparition de la femme de 44 ans, la police d’État l’a retrouvée saine et sauve… cachée dans un placard chez elle, à Beaver.

«Julie Wheeler a simulé une mort traumatisante pour éviter son jugement devant la justice. (…) Ce stratagème a mis de nombreuses vies en danger et gaspillé de précieuses ressources», a indiqué le procureur fédéral Mike Stuart dans un communiqué. Pourtant, la petite famille avait soigné sa mise en scène, disséminant des affaires appartenant à Julie dans la zone où elle était censée avoir disparu.

L’Américaine et son époux ont été arrêtés et mis en examen pour conspiration et obstruction à la justice. Quelques semaines plus tard, la quadragénaire a écopé de 3 ans et demi de prison pour arnaque à l’assurance.

Le 3 février dernier, après avoir plaidé coupable, Julie a été condamnée à 12 mois d’emprisonnement supplémentaires pour sa mise en scène foireuse. Son mari, qui a aussi plaidé coupable, risque jusqu’à 5 ans de prison. Il connaîtra sa peine le 5 avril.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Sadio Mané : Encore un projet grandeur nature pour la star