Pour que rayonne l’entrepreneuriat féminin

Pour que rayonne l’entrepreneuriat fémininDans le sillage de la formation initiée par l’Ambassade des États-Unis au Togo à l’endroit des jeunes femmes et débutée le 3 août dernier, la journée de ce vendredi 7 août 2015 a été l’occasion pour ces dernières d’exposer et de présenter leurs produits et entreprises.

L’équipe de Lfrii a rencontré 3 des 93 jeunes dames béninoises et togolaises qui au cours de cette fête foraine riche en innovations et en couleurs ont exposé divers produits. Produits allant de l’artisanat (confection de perles, pagnes et autres articles locaux) aux produits alimentaires (jus, sirops et amuse-bouche) en passant par les produits cosmétiques et de beauté fabriqués localement et une entreprise d’architecture.

Pour Mlle Napo Akime, promotrice de l’entreprise de fabrication de produits à base de Neem pour les soins des cheveux et de la peau. « Par cette formation, j’ai eu à partager mon expérience d’entrepreneure avec d’autres jeunes. Elle m’a permis d’acquérir de nouveaux procédés de vente et d’augmenter ma motivation quant à la lutte contre la peur de l’échec en entrepreneuriat.»

Passionnée de perles et de ses produits finis, Mlle Christiane Djato confectionne des tapis de table faits en perles, bracelets, colliers et boucles d’oreilles. Grâce à cette formation, « je cerne mieux l’entrepreneuriat féminin dans son ensemble et aussi le leadership féminin. » Elle pense désormais pouvoir, mieux «innover, cibler le marché de ses produits, déterminer le domaine précis dans lequel elle évoluera et de facto, améliorer la vente pour faire évoluer son entreprise.»

La jeune entrepreneure en architecture et construction, architecte-urbaniste de profession, Mlle Konou Rolande commence ses propos par « Chaque problème est une opportunité d’affaire ». Il s’agit de répondre aux défis climatiques et écologiques de l’heure en repensant notre manière de construire. Elle se propose donc la construction d’habitats écologiques et entièrement en produits locaux (paille, argile, bambou), respectueux de la nature tout en repensant l’organisation de notre cité pour un mieux-vivre. Elle émet la recommandation qu’il y ait « davantage de femmes parmi les communicateurs » tout en ne manquant pas de rappeler les avantages multiformes de ces ateliers pour son entreprise naissante. « Cette formation est une expérience fabuleuse. J’ai trouvé les réponses aux questions que je me posais en tant que jeune entrepreneur.» Elle se sent maintenant armée pour poursuivre le combat.

Suite à cette exposition, les diplômes de fin de formation leur ont été remis dans la soirée à 19 heures.

Pap Jo.

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Gims : l’artiste dévoile son nouveau bijou hors de prix (photo)