Pour sauver la planète, ces chercheurs envoient un message aux extraterrestres

Ce groupe de scientifiques, sociologues, historiens, anthropologues et artistes a pour conviction commune que l’humanité gagnerait beaucoup à envoyer des messages vers les étoiles.

Ainsi, un signal radio conçu pour attirer l’attention des extraterrestres sur la crise climatique de la Terre sera transmis au système planétaire TRAPPIST-1. Ce message sera diffusé par la station terrestre satellite de Goonhilly, en Grande-Bretagne le 4 octobre prochain.

Cette diffusion ne sera pas une première. En effet, un message a déjà été envoyé par METI International en 2018, nommé Sónar Calling. La nouveauté de ce message réside dans le fond, à savoir la crise climatique. Le thème de l’environnement sera illustré par de la musique ainsi que par des informations scientifiques, comme un tableau périodique des éléments traduit au format binaire.

Le but de ces messages est de contacter une potentielle forme de vie, qui serait plus avancée que la nôtre. Pour les chercheurs, il est probable que la vie extraterrestre soit technologiquement bien plus avancée que les humains. L’univers a 13,8 milliards d’années tandis que nous ne sommes que de nouveaux venus.

Pour le METI, cette différence d’âge est motif d’espoir, car si une espèce extraterrestre a réussi à survivre pendant des millions, voire des milliards d’années, les experts supposent qu’elle a depuis longtemps résolu tous ses problèmes climatiques.

L’envoi de ce nouveau message ne fait pas l’unanimité, loin de là. Tout d’abord, il y a le SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence), contraire du METI (Messaging Extraterrestrial Intelligence) pour qui il faut rechercher plutôt qu’envoyer. En effet, les chances qu’un tel message trouve preneur sont quasi-nulles.

En outre, rien ne permet d’affirmer que si un message réussit par chance à être reçu, les formes de vies ne nous seront pas hostiles. En effet, si nous envoyons des messages dans l’espace, nous signalons notre présence à de potentielles civilisations avancées, sans rien savoir d’elles. Des extraterrestres pourraient alors envahir notre monde en remontant à l’origine du message.

Dès lors, l’envoi d’un tel signal devrait faire l’objet d’un débat citoyen et ne pas être simplement décidé par “un petit groupe de scientifiques” selon l’astrobiologiste Dirk Schulze-Makuch. Le fondateur du METI, Douglas Vakoch, est partiellement d’accord et aimerait que l’ONU “mette en place une grande discussion internationale sur la question”.

Avec Le HuffPost

Similaires