Pour un meilleur accès de tous aux infrastructures

pour-un-meilleur-acces-de-tous-aux-infrastructuresAu Togo, le défaut d’infrastructures et d’équipements sociaux dans certains milieux est une des causes de nombreux déplacements de populations des zones de l’intérieur vers les villes, surtout Lomé.

Afin de pallier ce déséquilibre, les textes d’application de la loi-cadre sur l’aménagement du territoire sont en cours de validation à partir de ce mardi 13 septembre à Lomé. Une initiative du ministère de la Planification du Développement pour examiner les textes de ladite loi-cadre promulguée en janvier dernier.

Elle devra à terme, permettre d’orienter tous les acteurs de développement vers une meilleure occupation de l’espace. Ceci, afin de mieux orienter les zones d’implantations des infrastructures et équipements sociaux pour que toute la population, où qu’elle soit, puisse se sentir à l’aise. Conscient des déséquilibres existants, le directeur de l’Orientation spatiale du territoire, Yendoube Demako confie que, la vision globale de ces textes est d’orienter la localisation des infrastructures dans les localités et endroits dits défavorisés.

Il explique que : « La plupart des investisseurs, qui viennent dans le pays, veulent rester à Lomé. Mais, nous devons faire en sorte que le citoyen, quel que soit l’endroit où il se trouve, puisse avoir accès au minimum des infrastructures socio-collectives. Il ne faut pas forcément qu’il vienne à Lomé avant de pouvoir s’épanouir »

Cette meilleure répartition des équipements sociaux collectifs devra permettre une participation inclusive de toute la population au développement.

Plus d'articles
Togo/Elections locales de 2019 : la Céni recrute formateurs et agents techniques