Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

>

Pour une meilleure image de la ville de Lomé

Facebook
Twitter
WhatsApp

Pour une meilleure image de la ville de LoméL’exposition des cercueils à la vue de tous, ainsi que le vagabondage des animaux notamment des bovins dans les rues de la capitale, offrent une mauvaise image de celle-ci.

C’est pour pallier cela qu’une campagne de sensibilisation a été organisée par le président de la Délégation spéciale de la préfecture du Golfe, ce jeudi 31 mars à l’endroit des vendeurs de cercueils installés aux abords de la route de Kpalimé, et des éleveurs de bovins dans le grand Lomé et les localités environnantes.

L’objectif est de leur faire connaitre les textes qui existent en la matière, afin de maintenir la ville propre et éviter les accidents causés par les animaux en leur aménageant des endroits appropriés.

Selon Djagni Yaovi Sedina, chef section de la propriété foncière à la préfecture du Golfe, il est nécessaire de « réglementer la vente et l’exploitation des cercueils qui sont à la vue du public, car ils sont considérés comme des objets sacrés et la dernière demeure de chaque être humain.»

Par ailleurs, la menace que représente le vagabondage des animaux pour les espaces verts aménagés par l’État a permis de donner le ton à l’occupation illégale des espaces verts qui néanmoins connaissent quelques aménagements à Lomé.

Le carrefour de GTA aura ainsi un nouveau visage attrayant puisqu’étant une porte d’entrée de la ville. « Il doit refléter l’image d’une ville digne de ce nom », a-t-il réitéré.