Pourquoi cette île italienne est-elle toujours épargnée par le Covid-19 ?

Tandis que la vague de Covid-19 continue de déferler sur le monde, il semble qu’une petite île italienne soit toujours capable de lui résister. Et ce alors que l’Italie comptabilise aujourd’hui plus de 246.000 cas et déplore plus de 35.000 morts.

Coronavirus : ce moyen de protection contre le Covid-19 serait aussi efficace contre d’autres maladies

Ainsi, aucun cas n’a été recensé parmi les 800 habitants de cette île de l’archipel toscan situé en mer Tyrrhénienne. Pourtant, le virus se serait propagé à une vitesse fulgurante dans les conditions de ses ruelles étroites et ses maisons densément peuplées où les habitants se côtoient quotidiennement.

L’unique médecin de l’île depuis 40 ans, Armando Schiaffino, a évoqué ses inquiétudes quant à une épidémie locale.

« Chaque fois qu’une maladie infantile ordinaire, comme la scarlatine, la rougeole ou la varicelle frappe, en quelques jours pratiquement tous sont infectés sur Giglio », a-t-il déclaré à l’agence.

Covid-19 : les Nations Unies recommandent l’instauration d’un ” Programme Novissi”, au niveau mondial

Interpellée par cette situation, Paola Muti, chercheuse sur le cancer du sein à l’université de Milan où elle est professeur d’épidémiologie, a décidé de mener une étude pour y voir clair. D’autant plus qu’elle était venue séjourner dans l’île dans la maison familiale, note AP. En effet, bien que les locaux aient côtoyé plusieurs personnes atteintes par le Covid-19, dont l’une est décédée, personne n’a été contaminé.

Des kits pour tester les anticorps ont été envoyés dans l’île. Sur les quelque 800 résidents, 723 se sont portés volontaires pour passer le test. Il s’est avéré qu’une seule personne possédait les anticorps, signe de son contact avec un malade lorsque les deux hommes avaient pris le même ferry.

Plus d'articles
Togo : M. Mohamed Moussa, directeur général de l’ASECNA reçu par le président Faure Gnassingbé