Le mot ne veut rien dire et pourtant nous l’utilisons à chaque fois que nous entamons une conversation au téléphone. Pourquoi dit-on « Allô » et pas un traditionnel « Bonjour », par exemple ? D’où vient ce mot exclusivement destiné à établir le contact entre les deux interlocuteurs ? Explications.

Une hôtesse de l’air forcée d’interrompre des ébats sexu3ls en plein vol : « Rangez votre pén*s maintenant »



Le téléphone, une invention révolutionnaire

Alexander Graham Bell et Elisha Gray, ingénieurs respectivement britannique et américain, se disputent l’invention de la technique de communication par téléphone. En retard de deux heures sur le dépôt de brevet par rapport à son concurrent, Bell réussit pourtant à entrer dans la postérité, s’offrant célébrité et fortune. Grise mine pour Mister Gray. Le 10 mars 1876, l’inventeur britannique prononce la phrase devenue célèbre « Monsieur Watson, veuillez venir dans mon bureau, je vous en prie ».

Alexandre Benalla : l’homme évoque son coup de foudre pour Macron

Dans Les 1001 expressions préférées des Français, Georges Planelles explique que Paris voit naître le premier standard téléphonique trois ans plus tard, en 1879. « La mise en relation entre personnes se fait par des “hallos” venus de halloo, salutation prononcée au début des conversations dans le pays d’origine du téléphone », détaille l’auteur.

Un hallow venu d’outre-Manche

Selon le CNRTL, l’interjection hallóo, notamment utilisée dans certaines œuvres de Shakespeare, à la fin du XVIe siècle, est « une exclamation employée pour exciter les chiens à la chasse, attirer l’attention d’une personne ou créer la surprise ». Il serait lui même descendant de hallow, issu de l’anglo-normand halloer qui signifie « poursuivre une personne en criant ». Si on ne crie plus (ou rarement), « allô » est resté pour attirer l’attention et s’assurer de l’établissement du contact avec son interlocuteur.

Avec Neon