Poutine, vote utile… Eric Zemmour pointe les causes de sa défaite à la présidentielle

Un peu plus de trois semaines après le premier tour de l’élection présidentielle, qui l’a vu être éliminé, en quatrième position, avec 7,07% des voix, Eric Zemmour est revenu sur les éléments qui ont selon lui entraîné sa défaite.

«C’est mon échec, ma déception», a-t-il reconnu sur BFMTV. Il a ensuite pointé le contexte international et le déclenchement de la guerre en Ukraine comme la cause majeure de sa défaite.

Ce qui a péché, «c’est Poutine», a-t-il résumé. Il s’est expliqué en indiquant qu’une part importante de son électorat avait finalement décidé de se ranger derrière Emmanuel Macron, dans un «effet drapeau», concept selon lequel le soutien populaire envers un dirigeant ou un gouvernement augmente subitement durant une période de crise internationale.

«JE DIS QUE J’AI PERDU, MAIS QUE J’AURAI RAISON»

Eric Zemmour a également pointé le vote utile de droite, qui a bénéficié à Marine Le Pen et lui a permis de se qualifier au second tour de l’élection grâce à l’apport de voix venues des électeurs qui lui étaient initialement favorables.

Reconnaissant sa défaite dans les urnes, Eric Zemmour a néanmoins avancé que «l’élection présidentielle, vous pouvez penser qu’elle me donne tort. Moi je vous dis qu’elle me donne raison». Il s’est justifié en avançant que ses thématiques, comme celle du grand remplacement, restent «le sujet majeur». «Je ne dis pas que les Français ont eu tort (…). Je dis que j’ai perdu, mais que j’aurai raison, je le sais», a-t-il affirmé.

Avec Cnews

Similaires