Premier League : voici la grosse somme que Cristiano Ronaldo et autres font perdre à Man United par semaine

Manchester United est dans le rouge. C’est ce qui ressort de la publication du bilan du club anglais qui fait apparaître une perte nette de 115,5 millions de livres (132 millions d’euros au taux de change actuel) pour la saison 2021-2022. Ainsi, la dette nette de l’équipe mancunienne a gonflé à 514,9 millions de livres (590 millions d’euros). Il s’agit donc d’une augmentation de 22,7 % par rapport à l’année précédente, où la dette nette était de 419,5 millions de livres (481 millions d’euros).

C’est dire que la mauvaise santé financière de Manchester United s’est donc aggravée, et le COVID reste l’une des principales raisons pour lesquelles elle a entraîné des pertes supérieures à 200 millions de livres sterling (230 millions d’euros) au cours des dernières saisons. Une nouvelle pas bonne pour les investisseurs, qui ont vu leur club perdre environ 2 millions de livres par semaine (2,3 millions d’euros) la saison dernière. Et si la Covid est la cause des pertes de 200M de Livres, le reste est amputé à l’augmentation des dépenses liées aux salaires des joueurs avec l’arrivée de Cristiano Ronaldo, Jadon Sancho et Raphaël Varane.

Puisqu’avec toutes ces signatures, la “masse salariale” du club est passée à 692,6 millions de livres (794 millions d’euros), autrement dit, elle a augmenté de 154,2 millions de livres (177 millions d’euros) par rapport à la saison 2020-2021. À cela s’ajoutent des dépenses extraordinaires, comme les indemnités de départ d’Ole Gunnar Solskjaer et de Ralf Rangnick. Un autre reflet du fait que la crise sportive actuelle a fini par se traduire en résultats financiers.

Le directeur de United, John Murtough, a quant à lui rencontré les actionnaires du club jeudi et leur a assuré qu’il n’y aurait pas autant de signatures à court terme : « Globalement, nous sommes en avance sur nos plans de recrutement au début de l’été et nous ne prévoyons pas le même niveau d’activité pour les prochaines fenêtres », a déclaré Murtough, qui devra maintenant se concentrer sur la réduction de ses problèmes de déficit.

Similaires