Préserver le couvert végétal à tout prix

Le Ministre André Johnson
Le Ministre André Johnson

La mauvaise occupation des terres constitue la principale cause de la dégradation des forêts, à l’origine de 20% des émissions de carbone dans le monde.

C’est en réalité une situation alarmante qui a fait l’objet d’un atelier de planification opérationnelle au titre de l’année 2016, ce mercredi 20 janvier à Lomé.

Il s’inscrit dans le programme commun d’appui à la réduction des émissions liées au déboisement et à la dégradation des forêts (REDD) et à la Réhabilitation des Forêts au Togo (ProREDD), du Ministère en charge de l’Environnement en collaboration avec la Deutsche Gesellschaft Internationale Zusammenarbeit (GIZ).

Cet atelier de trois jours dont l’objectif est de contribuer à l’amélioration des conditions techniques et institutionnelles, permettra la mise en œuvre effective de la stratégie nationale de lutte contre la déforestation au Togo.

Il s’agira également de partager avec les parties prenantes, la stratégie, la méthodologie et les défis du ProREDD, notamment les résultats de l’analyse institutionnelle et de la cartographie de l’occupation du sol au Togo pour une exploitation efficiente et efficace des ressources naturelles dont dispose le pays.

Pour le Ministre André Johnson en charge de l’Environnement et des Ressources Forestières, ce projet porteur de développement, permettra d’initier 50 cadres à l’œuvre amorcée par la GIZ.

C’est aussi un tremplin pour sensibiliser la population sur l’importance du couvert végétal qui est une nécessité pour leur survie, a-t-il ajouté.

Plus d'articles
Diamond Platnumz : une pétition pour disqualifier la star aux BET Awards ; la raison