Poste de Directeur général à l’OMC / Ngozi Okonjo-Iweala : “je suis la candidate de la réforme”

“Je suis la candidate de la réforme”, a déclaré le vendredi dernier Ngozi Okonjo-Iweala lors d’un point de presse virtuel faisant suite à sa qualification pour le second tour du scrutin à la tête de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). 

La Nigériane, qui peut compter sur le soutien des 55 membres de l’Union africaine, se dit prête en cas d’élection le 7 novembre prochain, à lancer de vastes réformes dans une organisation de l’OMC enlisée dans une crise sans précédent.

A 66 ans, l’ancienne ministre nigériane des finances est en bonne position pour prendre la succession du brésilien Roberto Azevedo et devenir ainsi la première femme à diriger cette organisation. 

5 personnalités étaient en lice pour occuper le poste de directeur général, mais le Britannique Liam Fox, le Saoudien Mohammad al-Tuwaijri et le Kényan Amina Mohamed ont été recalés jeudi dernier.

Ils ont laissé ainsi la place à un duel inédit entre la Nigériane, Ngozi Okonjo-Iweala soutenu par le Président Buhari et la sud-coréenne Yoo Myung-hee.

Plus d'articles
Dividende démographique, adéquation formation-emploi au cœur des débats à la Conférence internationale UEMOA-Croissance et entrepreneuriat à Lomé