in ,

Présidentielle en Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara nargue la Cour africaine de justice

La Cour africaine de justice a successivement donné raison à Guillaume Soro et Laurent Gbagbo ces derniers jours et a ordonné leur intégration dans le processus électoral en Côte d’Ivoire. Mais le président Ouattara, en lice pour un 3e mandat, n’entend pas respecter cette décision.

Au cours d’un entretien accordé à nos confrères de Koaci, ce jour, le chef d’Etat ivoirien est revenu sur le sujet tout en écartant toute réintégration de ces 2 personnalités.

« Pour nous ce sont des décisions qui sont nulles et de nul effet qui porteraient atteinte à notre souveraineté. Nous ne les appliquons pas et nous n’avons pas l’intention de les appliquer », a déclaré M. Ouattara.

« Je signale, sur 45 États membres de l’Union africaine, il y avait neuf qui étaient membres de la Cour africaine et depuis le retrait du Bénin, du Rwanda et de la Côte d’Ivoire, même la Tanzanie, il ne reste plus que six.  Par conséquent c’est une décision nulle de nul effet qui n’est pas applicable et qui ne sera pas appliquée en Côte d’Ivoire », a-t-il insisté.



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

VLC : le lecteur vidéo accueille le mode sombre et une nouvelle interface sur Android

Togo : Braquage à Hédzranawoé ce vendredi ; une mallette emportée