in

Présidentielle en Indonésie : 270 agents de dépouillement de vote morts de fatigue

Un chiffre stupéfiant donné par la Commission électorale en Indonésie : plus de 270 agents électoraux sont morts après l’élection présidentielle qui s’est tenue le 17 avril dernier.

C’est officiel et ça n’a rien de criminel. Selon les autorités indonésiennes, ils sont morts d’épuisement après avoir dépouillé dans l’urgence des centaines de millions de bulletins de vote.

Le climat et le taux de participation, voilà le cocktail mortel. Il fait très chaud en Indonésie, minimum 30 degrés et d’humidité de 80 %. Or, le dépouillement des bulletins a souvent lieu en plein air, et cette année, l’élection a passionné le pays. Les Indonésiens sont allés voter en masse pour la présidentielle, mais aussi le même jour, pour les législatives, deux scrutins en même temps.

Lire aussi PFA Awards : la réaction de Sadio Mané après la réception de son trophée !

C’est trop de travail, et trop de papier, dans un pays très peuplé : 240 millions d’habitants, 800 000 bureaux de vote. Il y a parfois jusqu’à 100 candidats par circonscriptions. Jusqu’à 600 millions de bulletins auraient été comptés à la main. Certains assesseurs ont travaillé 30 heures de suite, et ce n’était pas leur métier.


Ad Nunyalab


Ad Nunyalab
Sénégal : soupçons d'attentat terroriste, un colis abandonné crée la panique à Dakar

Sénégal : soupçons d’attentat terroriste, un colis abandonné crée la panique à Dakar

Un homme copieusement tabassé à Hong Kong pour avoir spoilé Avengers : Endgame