in

Présidentielle US : pour prouver une éventuelle fraude, Trump partage une fausse vidéo sur Twitter

Le nouveau président américain est connu en la personne de Joe Biden mais Donald Trump n’est pas prêt de lâcher l’affaire si facilement. Il avait d’ailleurs indiqué à l’annonce des résultats qu’il y avait eu fraude et jusqu’aujourd’hui, il poursuit ses invectives et accusations, quitte à partager des informations erronées.

Le républicain a partagé le mercredi 11 novembre, sur son compte Twitter une vidéo troublante d’une preuve de fraude. La séquence montrait des employés de la ville de Los Angeles, en Californie, récoltant des bulletins de vote valides le 4 novembre, soit le lendemain du jour de l’élection. Il n’y a rien à dire : voilà une preuve irréfutable d’irrégularités, que Donald Trump n’a toujours pas réussi à prouver ces derniers jours malgré plusieurs recours mis en place. 

Cependant, cette vidéo avait déjà été publiée sur les réseaux sociaux comme le souligne Reuters qui indique que dans un fact-check, parmi ses soutiens, nombreux sont ceux à avoir partagé la séquence d’un peu plus d’une minute sur Twitter. Cette vidéo n’est pas une preuve de fraude et ces bulletins ont bel et bien été pris en compte dans le résultat final, a expliqué Mike Sanchez, greffier du comté de Los Angeles.

“Toutes les urnes de vote par correspondance ont été fermées et verrouillées à 20 h le jour du scrutin. Les bulletins de vote de toutes les urnes du comté ont été ramassés le lendemain”, témoigne-t-il, toujours auprès de Reuters.



Mais la vidéo toujours présente sur le fil Twitter de Donald Trump avait été partagée près de 19.000 fois ce jeudi en début de matinée. D’après The Guardian, le réseau social a mis près d’une heure pour signaler ladite vidéo désormais siglée d’un message censé prévenir les internautes : “Learn how voting by mail is safe and secure”, (“Apprenez comment voter par courrier est sûr et sécurisé”, peut-on lire). Désormais, le message ne peut également plus être retweeté.

Depuis l’élection, Twitter a à plusieurs reprises mis en garde ses utilisateurs quant aux messages diffusés par Donald Trump. Près de 40 messages du locataire de la Maison Blanche ont été signalés. Il perdra son statut de privilégié sur le réseau social après son départ de la Maison Blanche en janvier 2021. Ses messages seront alors supprimés. 




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Beauté : 7 astuces à faire avec une brosse à dents

[Vidéo] Ces fesses gonflables au cœur d’une polémique sur le web