Primud 21 : “Le Molare nous a encore…, ce n’est pas normal…”, une chantre musulmane pète un câble

Le PRIMUD 2021 est lancé !

Les votes pour les artistes nominés dans les différentes catégories débuteront le 20 octobre. Mais les polémiques autour de l’événement ne sont pas encore terminées.

Il y a peu, un message de la chantre Alima a enflammé les réseaux sociaux. Elle reproche à Molare de ne pas inclure les chantres musulmans à l’événement.

“Les chantres musulmans sont de plus en plus oubliés dans les cérémonies de distinction. Ce n’est pas normal. Nous sommes des artistes au même titre que les autres. Certes notre récompense vient de Dieu mais les hommes qu’il a établi doivent aussi faire leur part. C’est-à-dire reconnaître le travail qu’on fait dans le show-biz.

Par le passé les organisateurs nous nominaient. En 2008, j’avais reçu le prix du meilleur artiste religieux de la Côte d’Ivoire. En 2013, j’ai reçu un trophée du meilleur chantre musulman. Malheureusement ces derniers temps les organisateurs des prix ne tiennent plus compte des chantres. J’ai fait la remarque dans le PRIMUD, qui a été lancé récemment. Le Molare nous a encore oublié, ce n’est pas normal. Ces organisateurs doivent savoir reconnaître nos efforts. Il y a de très bon chantres musulmans à féliciter et à encourager”, a indiqué Alima.

Une sortie qui fait énormément jaser. “Pourquoi elle ne dit pas tout simplement les chantres au lieu de mettre musulman dessus elle aussi elle fait une discrimination”, “Pareil pour les chantres religieux. Vous chantez pour la gloire de Dieu et non pour des choses du monde”, peut-on lire.

Notons que le concours Prix Internationaux des musiques urbaines et du coupé décalé (PRIMUD) est peut-être à sa dernière édition.

Il n’y aura pas de festival cette année, et ce n’est pas sûr que l’année prochaine il y ait des PRIMUD. Donc profitez au maximum cette année”, a fait déclaré le boss de M Groupe.

Plus d'articles
Canada : un individu endommage 2 avions en tentant de voler un autre