Procès : un homme accusé de « charlatanisme contre l’Etat béninois »

Dans le cadre des violences survenues à Cotonou les 1er et 2 mai dernier, plusieurs personnes présumées fauteurs de troubles ont été présentées au juge au Tribunal de Première Instance de Première Classe de Cotonou, mardi 28 mai.

Le nombre des accusés avoisine la centaine de jeunes. L’une des charges retenues contre eux reste l‘Attroupement armé.

Mais parmi les accusés se trouve un homme dont la charge est loin des plus ordinaires. Le ministère public lui reproche d’avoir fait « du charlatanisme contre l’Etat béninois ». Naturellement, le tribunal s’est déclaré incompétent dans ce dossier de charlatanisme.

« Un charlatan … que vient-il faire là ?», s’est demandé un des avocats.

Pour rappel, c’est suite à une fausse information distillée le mercredi 1 mai 2019 sur les réseaux faisant état d’une tentative d’arrestation de l’ex Président de la République Boni YAYI, que des violences ont éclaté les mercredi 1er et jeudi 2 mai 2019 à Cotonou.

Lire aussi Togo-Football : vers la création d’un tribunal arbitral indépendant

Ces mouvements ont eu lieu pour la plupart dans les alentours de la maison de l’ancien Président. Ils ont provoqué d’innombrables dégâts matériels aussi bien pour l’État que pour les privés.

Selon l’ONG Amnesty international, ces violences ont fait au moins « 4 morts par balles » tandis que les membres de l’opposition parlent de plus de 9 morts.

Avec Bénin Web Tv

Plus d'articles
Prix Eusébio 2019 : Sadio Mané succède à N’golo Kanté